7 septembre à Bar-le-Duc et Verdun

Publié le 10/09/2010
La mobilisation meusienne est encore montée d'un cran, malgré une météo pas trés favorable
7 septembre à Bar-le-Duc et Verdun
7 septembre à Bar-le-Duc et Verdun
La mobilisation meusienne est encore montée d'un cran, malgré une météo pas trés favorable

Les organisations syndicales prenaient un risque, à l’issue de la déjà très bonne mobilisation du 24 juin, en programmant une journée de grève et de manifestations dés le 7 septembre. Après une trêve estivale, il n’était pas certain que les français resteraient mobilisés, et c’est sans doute ce qu’espéraient secrètement le gouvernement et le Président de la République.

A Verdun mardi matin le rendez-vous était fixé à 10H00 Place du 8 mai 1945. 700 manifestants se sont rendus, en passant par le centre ville et le monument de la Victoire, jusqu’à la sous préfecture où une délégation syndicale à été reçue par le sous-préfet.  Aux dire de néo-manifestants « elle avait de l’allure cette manifestation » - « l’ambiance était sympa » - « la prochaine fois je reviendrai » - « ça fait du bien d’exprimer son mécontentement, de se lâcher, de crier ce qu’on a sur le cœur » - « y’en a marre de toujours faire des cadeaux aux plus riches ; chacun doit payer en fonction de ses moyens : c’est ça la solidarité ! ».

A Bar le Duc, à 14h30, la Place de la Gare était déjà bien remplie et les organisations syndicales savaient déjà qu’elles avaient gagné le pari de la mobilisation ! Les services de police avaient déployé un dispositif imposant et sans doute disproportionné compte tenu de l’ambiance bon enfant habituelle des manifestations syndicales barisiennes. On regrettera d’ailleurs l’usage, par les forces de police, de bombes lacrymogènes gâchant en partie la manifestation. Heureusement, la prise de parole intersyndicale a permis, sous la pluie, de terminer cette journée de lutte en rappelant la détermination des organisations syndicales avec le soutien des 3000 manifestants qui avaient fait le déplacement jusqu’a la Préfecture.


7 septembre 2010 en Lorraine : la plus grosse mobilisation de ces dernières années