Enquête action cancer du sein de la CFDT

Publié le 24/10/2018

Parce que le cancer du sein (60 000 nouveaux cas chaque année au niveau national) peut aussi être d'origine professionnelle, la CFDT a décidé de mener l'enquête et demande la création d'un tableau de maladie professionnelle.

Après une phase de test en particulier dans des établissements hospitaliers de Moselle, le syndicat CFDT Santé-Sociaux Moselle et le Syndicat National des mineurs et des personnels du régime minier vont lancer l’enquête dans tous les établissements de soin de Moselle... avant de s'étendre à d'autres secteurs d'activité (Air France, salariées du nucléaire, métiers de la coiffure, de l'onglerie...) et d'autres régions de France.

Concrètement, les militants CFDT vont distribuer cette enquête au format papier dans un premier temps, dans les établissements de soins de Moselle. 

Il sera ensuite possible, dans un second temps, de la remplir en ligne sur un site spécifique (infos à venir).

Les équipes CFDT engagées dans cette action souhaitent porter le débat sur les liens entre travail et cancer du sein. La finalité est que toutes les personnes atteintes d’un cancer du sein soient prises en charge. L’accompagnement de ces personnes est un enjeu important pour permettre le maintien dans l’emploi, briser l’isolement et la stigmatisation.

Cette mobilisation permettra de poser les problèmes et d’avancer vers leurs solutions.

Nous devons mettre en avant la prévention des facteurs de risques professionnels, car pratiquement aucune campagne d’information n’aborde cette question.

Les principaux facteurs de risques professionnels sont 

1/ le travail de nuit

2/ l'exposition à des rayonnements ionisants

3/ l'exposition aux produits chimiques

La reconnaissance du cancer en maladie professionnelle 


En s'appuyant sur les différentes enquêtes et études qui ont été menées en France et dans le monde, nous nous proposons donc de mener une action pour mettre en lumière les liens entre cancer du sein et l’exposition professionnelle. Nous demandons notamment la création d'un tableau de maladie professionnelle pour les personnes concernées en utilisant la législation sur l’obligation de déclarer les maladies à caractère professionnel. Une partie de ces cancers du sein, 1.3% selon le Centre International de Recherche sur le Cancer serait en lien avec des risques professionnels.

Cela représenterait  780 reconnaissances de cancers du sein en maladie professionnelle tous les ans.


Ces chiffres ne prennent pas en compte les cancers du sein provoqués par l’exposition à des produits cancérogènes et mutagènes comme les perturbateurs endocriniens.
Il s’agira de conseiller les femmes concernées dans leurs démarches éventuelles pour faire reconnaître leur cancer du sein comme étant une maladie professionnelle.


Mise en place d'un comité scientifique

Pour nous conseiller dans cette enquête –action nous avons mis en place un « comité scientifique », auquel participent déjà : le Docteur Jacques DARMON médecin du travail à Paris , Emilie COUNIL épidémiologiste, Laurent VOGEL animateur des questions de santé au travail de la confédération européenne des syndicats, Monique Rabussier administratrice CFDT à l’INRS, Henri BASTOS, le Docteur Lucien PRIVET médecin référent des équipes AT‐MP CFDT et ancien rapporteur sur les maladies professionnelles au ministère du travail.

Plaquette cancer du sein santé-sociaux et mineursjpg Page1Plaquette cancer du sein santé-sociaux et mineursjpg Page2