CFDT : des préretraités et retraités vigilants contre une loi « injuste »

Publié le 06/04/2011
Il ne faut pas se fier à leur air tranquille : les préretraités et retraités affiliés à la CFDT restent des militants.
CFDT : des préretraités et retraités vigilants contre une loi « injuste »
CFDT : des préretraités et retraités vigilants contre une loi « injuste »
Il ne faut pas se fier à leur air tranquille : les préretraités et retraités affiliés à la CFDT restent des militants.

L'Est Républicain, Mercredi le 06 Avril 2011 / Ouverture Lunéville

 

Des retraités, mais aussi des actifs, étaient présents pour cette assemblée générale présidée par Josiane Bardot (à droite).

 Ils ont ainsi combattu ces derniers mois contre la réforme des retraites, une loi qu'ils estiment « injuste », et pour une réforme « équitable afin que tout salarié puisse profiter de sa retraite pleine et entière, quel que soit son âge, dès qu'il aatteint la durée de cotisation d'une carrière complète ».

Un combat réaffirmé hier matin à l'occasion de l'assemblée générale de l'Union locale présidée par Josiane Bardot, réunie au Campanile.

Il faut que les salariés,notamment les femmes ayant connu des carrières accidentées, puissent continuer de bénéficier de laretraite à taux plein dès 65 ans, estiment les adhérents de l'Union locale, vigilants aussi sur l'enjeu national que représente la dépendance.

« Une réponse collective et solidaire doit être apportée à la perte d'autonomie, pas question de transférer ce risque aux assurances privées », ont rappelé les préretraités et retraités CFDTattentifs également à l'emploi des jeunes.

Bernard Rudeau, de l'Union départementale des retraités, et Hubert Attenont, secrétaire départemental adjoint du syndicat CFDT, étaient présents à cette assemblée générale, ce dernier la concluant par une présentation de l'ARS, l'Agence régionale de la santé.