Chaud aux Impôts

Publié le 22/10/2010
Franck Stocker est en colère. « Certains collègues ont failli se prendre des coups.
Chaud aux Impôts
Chaud aux Impôts
Franck Stocker est en colère. « Certains collègues ont failli se prendre des coups.

L'Est Républicain, Vendredi le 22 Octobre 2010 / Ouverture Nancy 
 

 

Après la distribution de tracts devant le bâtiment hier matin à 8 h, la réunion avec la direction a mal tourné. Photo Michel FRITSCH

 En 15 ans de boîte, j'ai jamais vu ça. » Le secrétaire régional CGT évoque la réunion tenue entre la direction et les syndicats du centre des Impôts et des Finances publiques. Une réunion qui a « mal tourné ». Tout a commencé hier matin dès 8h à l'entrée du bâtiment de la rue des Ponts à Nancy. Avec une trentaine de militants de la CGT, CFDT, FO et Solidaires, Franck Stocker distribue des tracts pour informer ses collègues du rendez-vous de 10h avec leur directrice Françoise Noiton. Et de l'intention de l'intersyndicale d'exprimer « de manière tout à fait pacifique » ses inquiétudes sur les retraites bien sûr, mais aussi les suppressions d'emplois (-18.000 en 10 ans en France), les conditions de travail et l'abandon des missions.

Dialogue social rompu

Or, à 9 h 45, deux agents de sécurité empêchent les agents d'entrer dans leurs locaux. « Après un bras de fer tendu, les collègues ont réussi à pénétrer dans le bâtiment mais n'ont pu monter au 4e où se tenait la réunion », raconte le délégué syndical. « Ils sont restés parqués à l'entrée ». Mme Noiton est alors descendue et « a tenu un discours très politisé. Elle n'est pas restée neutre comme à son habitude, on aurait cru entendre Sarkozy ! C'est grave. »

Suite à ce « dialogue social rompu », l'intersyndicale a invité les agents à décider des actions à mener en distribuant un nouveau tract : «Halte au mépris, à la provocation, à la répression.»

Corinne BARET-IDATTE