Décès de Jean Henné

Publié le 10/12/2009
Nous garderons de lui ce sourire généreux, cette empathie qui l'habitait constamment, ce regard pertinent qu'il portait sur le monde.
Décès de Jean Henné
Décès de Jean Henné
Nous garderons de lui ce sourire généreux, cette empathie qui l'habitait constamment, ce regard pertinent qu'il portait sur le monde.


 

 
Dans l'univers des verriers, Jean était une grande figure. Un de ces personnages qui compte, et sur lequel on peut toujours compter.
Lui, qui a fait toute sa carrière « à l'usine », a joué un rôle important, lorsqu'il fallut faire face aux plans sociaux qui se sont succédé, à partir des années 80.
Des coups durs, que ce délégué CFDT a su affronter avec courage et lucidité.
Formateur à l'école d'apprentissage de la cristallerie, chef d'équipe sur le four à bassin, puis le four à pots, il a transmis le bon geste et l'amour du travail bien fait aux jeunes générations.
Responsable de la Mutuelle d'entreprise, administrateur CAF, Jean Henné a signé un parcours syndical, récompensé par les insignes de la Légion d'honneur. La distinction lui a été remise le 20 avril 1987 à Allamps par Jean-Marie Conraud, secrétaire régional de la CFDT.
Cet engagement au service de la Confédération, le verrier l'a poursuivi après son départ en pré-retraite, en 1992, quand il devint secrétaire de l'Union locale CFDT de Toul.
Partageant les valeurs chrétiennes, Jean était toujours disponible, pour aider l'autre, pour aider les autres.
Ainsi, en 1993, était-il parti en Pologne avec Bernard Philippi et Claude Vosgien. Dans une camionnette, tous trois emportaient des produits pharmaceutiques pour un hôpital et des denrées alimentaires, destinées à un village dévasté par la pauvreté. Une action parmi tant d'autres...
Les obsèques de Jean Henné auront lieu samedi, à 14 h, en l'église d'Allamps.
Nos condoléances à la famille.
M. B. (Michel BRUNNER) - Toul 10/12/09