Des revendicationsaux actions quotidiennes

Publié le 26/03/2010
L'union locale des retraités CFDT du bassin de Longwy vient de tenir son assemblée générale. L'occasion de rappeler ses revendications aux dirigeants qui « n'ont pas les pieds sur terre. »
Des revendicationsaux actions quotidiennes
Des revendicationsaux actions quotidiennes
L'union locale des retraités CFDT du bassin de Longwy vient de tenir son assemblée générale. L'occasion de rappeler ses revendications aux dirigeants qui « n'ont pas les pieds sur terre. »

Le Républicain Lorrain, Vendredi le 26 Mars 2010 / LON /
 

 

L'union locale reste ouverte à tous ceux qui cherchent des informations... et qui souhaitent passer à l'action Photo Samuel MOREAU

Les retraités CFDT du bassin de Longwy ont tenu leur 40e assemblée générale au centre Jean-Monnet. Rencontre avec le secrétaire de l'union locale Pierre Saint-Mard.

A quelles activités participent les membres ?

« Nous participons aux manifestations intersyndicales et au Domi-réseau, qui s'occupe des personnes âgées. On effectue les travaux de la commission transfrontalière. On reçoit également des gens pour l'établissement de leur dossier de retraite et pour des difficultés diverses, qu'elles soient administratives ou juridiques. On prend part enfin aux structures CFDT départementales, régionales et donc internationales avec la commission transfrontalière. »

Combien d'adhérents compte l'union locale ?

« Soixante-dix, mais on est plus car certains sont adhérents au travers de leurs sections syndicales : il y a des enseignants, cheminots, sidérurgistes etc. On est une structure à plusieurs entités. On a reçu le renfort de quatre nouveaux membres au niveau du conseil. Du sang neuf qui est très réjouissant. »

Quelles sont les principales revendications de la section ?

« On exige une revalorisation des basses et petites pensions pour atteindre 100 % du Smic net. En aucun cas les pensions ne sauraient être inférieures au seuil de pauvreté. On veut le droit à la santé, par la suppression des franchises médicales et des dépassements d'honoraires et de meilleurs remboursements des prothèses auditives, dentaires et optiques. On demande l'amélioration des prises en charge pour les transports préconisés par les prescripteurs de soins ou d'interventions chirurgicales. On attend de justes mesures fiscales pour rétablir l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale. On exige la création du cinquième risque pour la prise en charge de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA). On veut que l'Etat assure le financement de l'APA comme il l'avait promis, ce qui libérerait les conseils généraux d'une lourde charge financière. enfin que se poursuive la construction européenne dans les domaines sociaux par des politiques adaptées aux contextes économiques et soutenues par la Ferpa et la Ces (Fédération européenne des retraités et des personnes âgées qui adhère à la Confédération européenne des syndicats), et en accord avec les syndicats nationaux. »

Quelles sont vos orientations ?

« On doit poursuivre dans les cinq groupes de Domi-réseau, structure pilotée par la Pais. On aura aussi des rencontres avec le député, comme ce fut le cas l'année dernière lors des problèmes de l'hôpital de Mont-Saint-Martin. Lui aussi nous invite quand il veut exposer ses travaux à l'Assemblée nationale. »

Le mot de la fin ?

« La CFDT invite tous ses sympathisants à venir les rejoindre. La mise en retraite n'implique pas la mise à l'écart. Les retraités ont un rôle à jouer, notamment avec les évolutions de la société : l'évolution des retraites, les problèmes liés aux pensions etc. On a des dirigeants dans ce pays qui n'ont pas les pieds sur terre. Eux échappent à la pauvreté, nous ici on la côtoie. »

S.B. Contacts : Retraités CFDT, Maison de la formation centre Jean-Monnet, CS 61 428 Longlaville. Tél. 03 82 25 17 06.