Deux jours de mobilisation

Publié le 07/09/2010
A l'heure des comptes, il manque 17 professeurs dans le bassin de Longwy. Aujourd'hui, ils défileront dans les rues de Longwy contre la réforme des retraites. Hier, les professeurs d'Alfred-Mézières ont répondu à l'appel à la grève du Snes-Snep FSU.
Deux jours de mobilisation
Deux jours de mobilisation
A l'heure des comptes, il manque 17 professeurs dans le bassin de Longwy. Aujourd'hui, ils défileront dans les rues de Longwy contre la réforme des retraites. Hier, les professeurs d'Alfred-Mézières ont répondu à l'appel à la grève du Snes-Snep FSU.

Le Républicain Lorrain, Mardi le 07 Septembre 2010 / LON
 

 
 
 
Deux jours de grève au tout début de l'année scolaire. « De mémoire de syndicaliste, ce n'était jamais arrivé et c'est un déchirement pour nous par rapport à nos élèves, explique Sandrine Lambert, représentante Snep-FSU et professeur d'éducation physique au lycée Alfred-Mézières. Mais c'est dire si notre ras-le-bol est vif. » Mme Lambert, comme 22 autres enseignants sur les 43 attendus à 9h, a choisi de répondre à l'appel du syndicat Snes-Snep FSU. « Nous avons fait un point sur la situation dans le Pays-Haut, ajoute Marie-Claude Boninsegna. Que ce soit au lycée, dans les neuf collèges ou les trois lycées professionnels, il manque 17 professeurs. Les postes sont ouverts mais ne sont pas pourvus. Nous notons également une multiplication des emplois précaires. A Alfred-Mézières, deux stagiaires ne se sont pas présentés. C'est un mauvais signe. La situation est réellement tendue. Et nous ne serons pas capables de faire face aux imprévus. »

Hier matin, les professeurs grévistes ont distribué des tracts devant leur établissement, en compagnie des représentants FCPE. « Certains enseignants sont allés travailler ensuite mais nous soutiennent », précise Sandrine Lambert. Du côté des parents, l'inquiétude est grandissante. « Moins il y a de profs, moins nos enfants peuvent prétendre à un bon enseignement », complète Francine Flavion, représentante FCPE. Et Marie-Claude Boninsegna d'ajouter : « L'Etat est en train de faire mourir l'école. Pour l'année prochaine, on prévoit à nouveau 16 000 suppressions de postes. On ne se laissera pas faire. »

Manifestation, aujourd'hui

Les professeurs du bassin de Longwy, ainsi que les syndicats CGT, FO, CFDT et FSU appellent à manifester, aujourd'hui, à 14h30, place Darche. En ligne de mire, la réforme des retraites. « Pour nous, face au gouvernement pour qui les principaux paramètres de l'allongement sont non négociables, il ne peut y avoir d'autre choix que d'exiger le retrait du plan gouvernemental, c'est un préalable nécessaire et c'est ce que nous réclamons », explique Pierre Lux, représentant FO et membre de l'intersyndicale du bassin de Longwy. Un appel qui devrait être entendu par les salariés du secteur.

E. P. Un départ en bus à 13h45, place de l'Hôtel-de-ville à Villerupt, 13h50 à l'arrêt des Peupliers (quartier des Buttes) et à 14h de l'église de Cantebonne permettra de rejoindre la manifestation, place Darche à Longwy-Haut.