Economie Vannes-le-Châtel - Vente de Daum : le CE favorable

Publié le 08/05/2009
Les représentants du verrier Daum de Vannes-le-Châtel étaient hier matin à Paris convoqués pour un comité d'entreprise.
Economie Vannes-le-Châtel - Vente de Daum : le CE favorable
Economie Vannes-le-Châtel - Vente de Daum : le CE favorable
Les représentants du verrier Daum de Vannes-le-Châtel étaient hier matin à Paris convoqués pour un comité d'entreprise.

Les élus devaient donner leur avis sur la cession du fleuron lorrain, détenu actuellement par un fonds d’investissement géré par Axa, à Prosper Amouyal, un industriel qui gère la Financière Saint-Germain. Cette holding possède 49 % de Lalique, dirige le porcelainier Haviland à Limoges et les Cristalleries royales de Champagne. «Les représentants du personnel, CFE-CGC et CFDT, ont donné un avis favorable mais motivé », explique à l’issue de la réunion Philippe Maire, délégué syndical CFDT.
Dans sa proposition de reprise, Prosper Amoyal s’est engagé à reprendre la cristallerie dans sa configuration actuelle, sans procéder à une restructuration et à des suppressions d’emplois. C’est sur ce point que les élus ont assuré dans leur avis qu’ils resteront prudents et vigilants. Le rachat ne devrait donc rien changer à la situation actuelle. «Daum reste une marque à part entière », se félicite le syndicaliste.
Si des synergies existent entre les différentes marques du repreneur, elles devraient toucher le réseau commercial, celui de Prosper Amouyal est mondial, un plus pour Daum et son développement. Un plus qui fera du bien à la marque, un peu touchée par la crise.
Tout comme Baccarat, il y a quelques semaines, le verrier de Vannes-le-Châtel a déposé auprès de la direction départementale du travail une demande de chômage partiel à raison d’un jour par semaine à partir de mi-mai. Il attend le feu vert de l’Etat.

Publié le 07/05/2009 (France et Monde)