HOMECOURT - Un parcours en or pour Josette et Alain Corradi

Publié le 01/09/2009
Ils avaient échangé leurs consentements à Homécourt, le 25 juillet 1959. Un demi-siècle et quelques semaines de bonheur plus tard, Josette et Alain Corradi se retrouvent au même endroit pour graver cette union en lettres d'or.
HOMECOURT - Un parcours en or pour Josette et Alain Corradi
HOMECOURT - Un parcours en or pour Josette et Alain Corradi
Ils avaient échangé leurs consentements à Homécourt, le 25 juillet 1959. Un demi-siècle et quelques semaines de bonheur plus tard, Josette et Alain Corradi se retrouvent au même endroit pour graver cette union en lettres d'or.

Josette a vu le jour le 12 janvier 1937 dans la localité et Alain, deux ans plus tôt à Moyeuvre-Grande. Il faudra attendre le 1er novembre 1955 pour que le regard de Josette croise celui d’Alain pour la première fois. Puis le jeune couple s’est revu au petit bal de la Java, le début de l'idylle.
Comme pour de nombreux couples à l’époque, il a fallu faire une pause dans la relation amoureuse. En effet, l’appel sous les drapeaux des jeunes du contingent n’épargnait personne. De retour à la vie civile, en 1958, il retrouve sa fiancée et le mariage est célébré à la mairie d’Homécourt. Très vite, le foyer de Josette et Alain Corradi s’égaye avec l’arrivée de Jean-Marie puis de Clarisse. Josette se consacrera dorénavant à la maison et à l’éducation des enfants. Quant à Alain, qui a repris son poste d’agent technique à l’usine d’Homécourt, il passe rapidement contremaître avant de devenir cadre au service électricité de Sacilor, jusqu’à sa mise en disponibilité à cinquante ans, comme il était d’usage en 1985.

Une carrière politique

Alain Corradi, s'est consacré à sa carrière politique puisque dès 1977, il est élu au conseil municipal de la ville. Adjoint au maire d’Homécourt durant trente ans, il a été élu conseiller régional de Lorraine en 1986. Il crée Homegal, la pépinière d’entreprises, en 1993.
Il en garde la présidence jusqu’en 2001, année au cours de laquelle il est élu président de la Communauté de communes du pays de l’Orne (CCPO).
Parallèlement, Alain Corradi a pu assumer des fonctions syndicales au sein de la CFDT.

 

Publié le 01/09/2009 (Joeuf)