La mobilisation ne faiblit pas

Publié le 27/09/2011
A Jarny, Piennes, Homécourt ou Villerupt, c'est le même genre de discours qui revient dans la bouche des affiliés.
La mobilisation ne faiblit pas
La mobilisation ne faiblit pas
A Jarny, Piennes, Homécourt ou Villerupt, c'est le même genre de discours qui revient dans la bouche des affiliés.

© Le Républicain Lorrain, Mardi le 27 Septembre 2011 / MMN /

  Remontés, en colère, ces anciens mineurs ou leurs veuves ne mâchent pas leurs mots quand il s'agit d'évoquer « la casse du régime minier ». Certains d'entre eux ont d'ailleurs déjà exprimé clairement leur ras-le-bol lors de précédentes manifestations organisées à Metz. On se souvient notamment d'une occupation des locaux de la Carmi de l'Est, avenue Foch, qui avait suscité pas mal de réactions. Malgré ces luttes, et le soutien affiché de plusieurs parlementaires lorrains qui ont interpellé le gouvernement sur le sujet, le régime minier a été largement remis en cause. Depuis l'annonce faite par Xavier Bertrand, fin août, les réactions ont donc été nombreuses dans la région.

Récemment, ce sont les délégués lorrains de la Mutuelle familiale, qui étaient réunis en assemblée régionale à Homécourt, qui se sont élevés « contre ce qui s'apparente à une fin programmée d'un régime qui assure la couverture sociale de dizaines de milliers de familles dans notre région ». Selon ces mêmes délégués, « la remise en cause du régime minier va de pair avec les attaques répétées contre la sécurité sociale et la solidarité ». Ils appellent ainsi « les mutualistes à se mobiliser pour faire échec à cette politique rétrograde ».

Manifestations programmées

Plusieurs manifestations sont programmées prochainement pour s'opposer aux réformes mises en place. La section CFDT des mines et métallurgie incite les affiliés au régime minier à manifester à Metz ce jeudi 29 septembre. Le cortège partira de la place d'Armes à 15h. Tous défileront pour « le rétablissement des droits des mineurs, soins et santé, jusqu'au dernier vivant ». Un bus partira de la place de la mairie de Labry à 13h30 avec un arrêt place de l'église de Giraumont à 13h45 (inscriptions au 03 82 20 11 97 ou au 03 82 33 04 58).

Du côté de la CGT, si certains syndicalistes, à l'image de Jean Markun, prendront part à cette manifestation, ils annoncent d'ores et déjà qu'ils en organiseront d'autres, dans « d'autres conditions ». Une date, définie par l'intersyndicale au niveau national, a d'ores et déjà été retenue : celle du 11 octobre. Ce jour-là, on défilera dans plusieurs villes de France, que ce soit à Paris ou encore à Metz et Nancy, pour dénoncer « toutes ces attaques contre le régime minier ».