Les nouvelles mesures d'austérité au CHU en cause

Publié le 30/06/2011
FO-CGT : boycott syndical au CHU
Les nouvelles mesures d'austérité au CHU en cause
Les nouvelles mesures d'austérité au CHU en cause
FO-CGT : boycott syndical au CHU

© L'Est Républicain, Jeudi le 30 Juin 2011 / Ouverture Nancy

 

Ces comités techniques d'Établissement ont lieu tous les mois, mais celui de juin, avec décembre est particulièrement important.

Les deux syndicats CGT et FO, (la CFDT, majoritaire, a participé au CTE) ont préféré boycotter le Comité compte tenu de l'ordre du jour.

Celui-ci annonçait la poursuite du plan de rigueur mis en place par le directeur Philippe Vigouroux, suite au déficit très important laissé par son prédécesseur.

Le retour à l 'équilibre est promis pour 2019, mais d'ici là, les suppressions de postes de personnel non médical vont continuer, à raison selon les syndicats de 70 par an. « Sur la période 2009-2016, cela représente 560 postes en moins ».

Les médecins sont également touchés, puisque toujours selon les mêmes sources, 70 postes disparaîtront des effectifs dans la même période.

Les deux syndicats dénoncent l'insuffisance des moyens financiers qui obligent à ces restrictions, alors que le taux d'endettement reste élevé (79 % selon eux).

« Les personnels hospitaliers sont épuisés », remarquent les syndicats, qui ne peuvent porter qu'un avis consultatif sur le plan pluriannuel 2011-2020 qui était évoqué hier et doit se clore par le retour à l'équilibre. « Il y a des suppressions de postes qui s'accompagnent d'une mobilité renforcée des personnels. Une menace pèse sur la qualité de soins à l'hôpital public ».

Le personnel hospitalier du CHU représente environ 7.000 agents.

G. M.