Longwy : les postiers déterminés

Publié le 14/10/2011
Hier, les employés des bureaux de poste du bassin de Longwy ont décidé de continuer leur grève contre l'ouverture le samedi après-midi à Longwy-Haut et des suppressions de postes.
Longwy : les postiers déterminés
Longwy : les postiers déterminés
Hier, les employés des bureaux de poste du bassin de Longwy ont décidé de continuer leur grève contre l'ouverture le samedi après-midi à Longwy-Haut et des suppressions de postes.

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 14 Octobre 2011 / MMN /

 

Hier, les grévistes de La Poste ont fait signer une pétition aux habitants du bassin de Longwy présents sur le marché. Photo Samuel MOREAU

Aujourd'hui et les jours prochains, votre bureau de poste est en grève. » Le tract distribué hier matin sur le marché de Longwy-Haut par les agents de La Poste en dit long sur leur exaspération et leur détermination.
« La populationnous soutient »

S'ils entament aujourd'hui leur quatrième jour de grève, c'est toujours pour protester contre l'ouverture du bureau de poste de Longwy-Haut le samedi après-midi, ainsi que la suppression de 10 % du personnel de terrain, mais pas seulement. Désormais, « les agents sont d'autant plus motivés qu'ils se sentent méprisés par la direction », estime un représentant syndical. Du côté de l'intersyndicale, qui regroupe Force ouvrière, la CFTC, Sud, la CFDT, la CGT et la CGC, l'heure est à l'incompréhension : « On n'a jamais vu ça, les revendications sont légitimes, le moins que l'on puisse faire c'est d'en parler ! »

Mais voilà, du côté de la direction territoriale, à Nancy, le discours, relayé par le chargé de communication, est presque identique : « Nous le répétons depuis le début, notre porte est ouverte. Si les grévistes nous sollicitent, nous les recevrons. Mais pour l'instant, nous n'avons reçu aucune sollicitation officielle. »

Loin des méandres administratifs de La Poste, les usagers présents sur le marché de Longwy sont plutôt en accord avec les agents. Pour preuve, la pétition présentée par les grévistes reçoit autant de signatures que de remarques d'encouragement. « C'est malheureux, ça impacte les clients, mais quand on donne les explications, la population nous soutient », assurent les agents présents sur le marché. Malgré tout, la direction, elle, reste optimiste, « les choses vont se décanter ». Un pronostic que les syndicats sont loin de partager, promettant de durcir le mouvement s'ils restent ignorés.