Nécrologie : Décès de Raymonde Piecuch

Publié le 29/12/2009
Nous avons appris le décès de Raymonde Piecuch, survenu samedi 26 décembre à l'âge de 63 ans.
Nécrologie : Décès de Raymonde Piecuch
Nécrologie : Décès de Raymonde Piecuch
Nous avons appris le décès de Raymonde Piecuch, survenu samedi 26 décembre à l'âge de 63 ans.

Mardi 29 décembre 2009, © L'Est Républicain / ÉVÉNEMENTS

 
La défunte était adjointe au maire de Frouard, vice-présidente de l'IREA, Institut de recherches, d'études et d'animation du SGEN CFDT et membre du comité d'administration de l'association des Cahiers pédagogiques.
Née le 19 juillet 1946 à Perne-en-Artois (Pas-de-Calais), Raymonde, fille d'un mineur de fond, était l'aînée d'une famille de cinq enfants. Elle fit ses études secondaires à Lille, décrochant un baccalauréat scientifique avec la mention bien mais, contre toute attente, s'orienta finalement vers des études littéraires et s'inscrivit en hypokhâgne. En 1965, elle rencontrait celui qui allait devenir son époux, Michel, qui rejoignit Nancy la même année pour y intégrer l'ENSIC. En 1966, elle épousait Michel à Libercourt (Pas-de-Calais) et s'installait à Nancy, où la famille s'agrandit avec la naissance de Caroline, leur fille unique, qui leur a donné deux petits-fils, Thomas et Yann.
Michel, diplômé en 1968 devint assistant à la faculté des sciences de Nancy. Raymonde, après une licence en lettres modernes, suivie du CAPES, commença à enseigner en tant que maître auxiliaire à Commercy pendant le service militaire de son époux. Affectée ensuite au lycée Cyfflé de Nancy, puis au lycée Varoquaux de Tomblaine, elle eut en charge les classes de première d'adaptation. Grande pédagogue, elle s'impliqua fortement dans l'enseignement.
Militante imprégnée des événements de 1968, elle s'engagea tout d'abord au SNES, mais le quitta en 1983 pour le SGEN CFDT, où elle prit très rapidement des responsabilités : en 1987 secrétaire régionale ; en 1992, secrétaire nationale ; puis, de 1995 à 2007, secrétaire générale adjointe de la fédération. De 1998 à 2006, elle fut membre du bureau national de la CFDT.
Retraitée de l'Education Nationale en 2007, Raymonde n'abandonna pas pour autant ses activités. Devenant animatrice de la commission sociopédagogique de sa fédération elle trouva au sein de l'IREA le prolongement logique de son engagement syndical.
Installée à Frouard en 1978, Raymonde Peicuch s'engagea en 2008 dans l'équipe municipale de Jean-François Grandbastien, qui lui confie la délégation de l'éducation et des affaires scolaires. Une délégation qu'elle assuma, avec notamment la création du conseil municipal d'enfants.
Raymonde aimait aussi voyager et accompagnait son mari dès que c'était possible dans des congrès scientifiques, notamment aux Etats-Unis. Depuis 2008, elle se battait courageusement contre le cancer du poumon qui l'a emportée.
Ses obsèques seront célébrées mercredi 30 décembre à 15 h 45, au crématorium du cimetière du Sud de Nancy.
Nos condoléances.