Permanence renforcée

Publié le 24/02/2010
Les retraités et la situation économique ont compté parmi les sujets abordés au local de l'union locale CFDT, place Saint-Remy, lors d'un accueil exceptionnel.
Permanence renforcée
Permanence renforcée
Les retraités et la situation économique ont compté parmi les sujets abordés au local de l'union locale CFDT, place Saint-Remy, lors d'un accueil exceptionnel.

Mardi 23 Février 2010, © L'Est Républicain / LUNEVILLE
 

 
De gauche à droite : Michèle Poncioni, Josiane Bardot et Béatrice Matton.
Les membres de l'union locale CFDT ont en effet souhaité aller au-devant de leurs adhérents et répondre aux interrogations de simples visiteurs et cotisants en devenir, venus pousser la porte du 5 bis, place Saint-Remy.
Pour l'occasion, Martine Ferry, en charge des permanences réalisées quatre jours par semaine à cette adresse, était entourée par plusieurs membres actifs de la section syndicale locale. Autour de la table avaient pris place, Béatrice Matton, secrétaire générale de l'UD-CFDT, Michèle Poncioni, trésorière de l'union locale mais aussi conseillère prud'homale à Nancy, et Josiane Bardot, secrétaire de l'UTR (retraités).
Les visiteurs du jour avaient accès pour l'occasion au dernier numéro de la revue « La Libell.U.L.e », document édité deux fois par an et réservé aux adhérents, au nombre de 750 sur le bassin du Lunévillois. « L'effectif est en hausse depuis l'an passé. Cela reflète bien l'effet crise de 2009 et la situation difficile des salariés, en recherche d'informations », assurait Mme Matton. Pour la responsable locale, la situation dans le Lunévillois suit la tendance nationale et la « région n'a pas été épargnée par les plans sociaux, le chômage partiel et les pertes d'emplois », citant pour exemples du cru la cristallerie de Baccarat, les faïenceries de Saint-Clément ou Trailor.
Auprès de Mme Poncioni, les demandeurs ont pu trouver réponse quant à leurs droits en cas de licenciements. Quant aux retraites, « les salariés sont dans l'attente que le dossier de réforme envisagée au plan national progresse », atteste Mme Bardot.
En ce qui concerne l'UD-CFDT, Mme Matton promet un « investissement plus marqué sur le territoire » et annonce que « plusieurs projets vont se mettre en place en milieu d'année ».