Petite affluence pour le 1er Mai

Publié le 02/05/2011
Le défilé du 1er Mai à Nancy a rassemblé entre 850 et 1 000 personnes. L'après-midi, la CFDT et CGT organisaient des animations, parc de la Pépinière et place Driant.
Petite affluence pour le 1er Mai
Petite affluence pour le 1er Mai
Le défilé du 1er Mai à Nancy a rassemblé entre 850 et 1 000 personnes. L'après-midi, la CFDT et CGT organisaient des animations, parc de la Pépinière et place Driant.

L'Est Républicain, Lundi le 02 Mai 2011 / 24 heures Meurthe-et-Moselle

 

Les manifestants ont défilé dans les rues de Nancy pendant un peu plus d'une heure. Photos Patrice SAUCOURT

C'est une tradition syndicale depuis 120 ans. Et Nancy n'a pas échappé à la règle, hier, à l'occasion de la fête du travail, avec un défilé qui a rassemblé de nombreuses organisations syndicales (CGT, CFDT, UNSA, Solidaires, FSU), mais également le Front de gauche (Parti communiste français, Parti de gauche et Gauche unitaire), le Parti socialiste et localement plusieurs organisations telles que la Gauche alternative, ou encore la Gauche solidaire du Pays Haut. Sans oublier le centre culturel des Alévis, qui participe chaque année au défilé.

Entre 850 (selon la police) et 1 000 personnes (selon les syndicats) ont pris part à la manifestation. « Beaucoup moins que l'an passé », regrettait Denis Hassler, secrétaire général de la CFDT Meurthe-et-Moselle. « Il faut dire que cette année, la fête des travailleurs tombe un dimanche, en période de vacances scolaires. Et surtout, l'année dernière, on était en pleine campagne sur les retraites ».

Le thème choisi cette année par les syndicats : « solidarité internationale et progrès social ». L'intitulé ratisse large : les instances nationales voulaient à la fois soutenir les peuples arabes et regrouper toutes les problématiques sociales actuelles : emploi, salaires, conditions de travail, protection sociale, mais également la lutte contre la xénophobie et le racisme. « Il ne faut pas oublier que le Front national organise également son défilé le 1er Mai, en l'honneur de Jeanne d'Arc », justifiait François Wey, secrétaire départemental de la FSU éducation.

Le défilé a duré un peu plus d'une heure, de la place de la République à la place Stanislas, en passant par les rues Cyfflé, Saint-Dizier puis la rue Saint-Georges.

L'après-midi, la CGT avait installé plusieurs stands place Driant, tandis que la CFDT et plusieurs associations partenaires étaient au parc de la Pépinière, et proposaient plusieurs animations.

Laurie MARSOT