Réforme des retraites : la lutte malgré tout

Publié le 07/11/2010
Hier, la huitième journée de mobilisation contre la « casse des retraites » a démontré que les manifestants étaient toujours aussi déterminés. Même s'ils étaient moins nombreux à répondre à l'appel de l'intersyndicale.
Réforme des retraites : la lutte malgré tout
Réforme des retraites : la lutte malgré tout
Hier, la huitième journée de mobilisation contre la « casse des retraites » a démontré que les manifestants étaient toujours aussi déterminés. Même s'ils étaient moins nombreux à répondre à l'appel de l'intersyndicale.

© Le Républicain Lorrain, Dimanche le 07 Novembre 2010 / MMN
 
Les manifestants se sont retrouvés place Darche avant de défiler dans les rues. Photo Samuel MOREAU

Ce n'est pas un baroud d'honneur ! Hier nous étions en lutte revendicative, aujourd'hui nous sommes entrés en résistance face à un gouvernement sourd qui n'a pour seul plaisir que de mettre en place une régression sociale et une insupportable casse des retraites avec la complicité du Medef. » Mustafa Halal, délégué CGT, a martelé la détermination des manifestants qui se sont retrouvés hier après-midi, place Darche à Longwy-Haut.

Si les rangs étaient un peu plus clairsemés qu'à l'accoutumée, les prises de paroles n'ont pas faibli, bien au contraire. Du côté de la FSU, Philippe Spillman parlait déjà des échéances de 2012 : « Beaucoup attendent la future élection présidentielle. La FSU, avec l'intersyndicale n'attendra pas 2012 pour continuer d'agir, de dénoncer les effets néfastes et injustes de cette loi. Nous devons continuer à être offensifs, multiplier les formes de mobilisation, être présents partout où les salariés ont décidé de relever la tête. »

Solidarité sans faille

A l'instar des employés de MGM à Villers-la-Montagne, également présents à cette manifestation. « Depuis jeudi, nous sommes en grève générale, clamait une représentante CGT. Le 16 novembre, 44 salariés recevront leur lettre de licenciement sans indemnités, mise à part la prime légale. C'est une honte ! Mais ceci n'est que le début, puisque tout le monde sait que l'entreprise ne pourra être viable. Nous nous dirigeons vers la fermeture du site. » Une collecte de fonds destinée à soutenir les salariés grévistes de MGM a été lancée spontanément au cours du rassemblement témoignant d'un fort esprit de solidarité.

Un thème largement repris par Robert Giovanardi de la CFDT : « Liberté, égalité, fraternité sont les trois devises de la France. Le mouvement syndical y ajoute la solidarité. Cette réforme des retraites n'est pas égalitaire, elle est injuste ! » Le militant a également évoqué les Droits de l'Homme, « bafoués en France pour les travailleurs emprisonnés dans un système de chômage, de bas salaires et de mauvaises conditions de travail ». Michel Mengin de FO, clôturait les prises de paroles en motivant les troupes : « A sept reprises, plusieurs millions de salariés sont descendus dans la rue. Un esprit de résistance et de combat s'est installé. Il faut continuer à tout faire pour le préserver. [...] Comme depuis le premier jour, continuons d'exiger avec force le retrait, retrait, retrait du plan Sarko ! »

L'intersyndicale a programmé une réunion interprofessionnelle ouverte à tous, ce mercredi 10 novembre au PED, à 18h pour décider des suites à donner au mouvement.

Sandra Nonnenbruck.