Sealynx : l'intersyndicale dépose un référé

Publié le 27/11/2010
Un prochain comité d'entreprise doit se tenir le 29 novembre chez Sealynx, site de Villers-la-Montagne, dans un climat social explosif : un plan de 42 suppressions d'emploi sur 70 salariés, une possibilité de reprise de 10 salariés toujours en suspens.
Sealynx : l'intersyndicale dépose un référé
Sealynx : l'intersyndicale dépose un référé
Un prochain comité d'entreprise doit se tenir le 29 novembre chez Sealynx, site de Villers-la-Montagne, dans un climat social explosif : un plan de 42 suppressions d'emploi sur 70 salariés, une possibilité de reprise de 10 salariés toujours en suspens.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 27 Novembre 2010 / MMN

Mais en l'absence totale d'informations, l'intersyndicale CFDT, CGT, CGC/CFE et FO a décidé de déposer un référé au tribunal d'instance de Briey. « Nous ne savons toujours pas si nous avons un repreneur, pour quel projet économique ? Les investisseurs sont inconnus. Le calendrier de transfert de 2 lignes de machines sur les 5 n'est pas annoncé. La reprise annoncée de 10 salariés n'est pas assurée. La direction ne donne aucune information et le directeur général n'est plus revenu sur notre site depuis octobre et l'annonce du plan social », dénoncent les syndicats. Seule certitude, l'expert mandaté par l'intersyndicale parle toujours d'un investisseur identifié comme étant le FMEA (Fonds de mondialisation des équipementiers automobiles). Le 29 novembre, le CE devra donner son avis et l'intersyndicale déposera sa motion. Sealynx, dont le siège social est situé dans l'Eure avec 730 salariés, fabrique à Villers des joints de porte en PVC pour voitures. Sa seconde activité, qui pourrait être sauvegardée avec 10 salariés, est la fabrication de composants en caoutchouc, toujours pour l'automobile.J.-P. R.