SOCIAL NANCY : INFIRMIERS PEU MOBILISES

Publié le 01/10/2009
Ils ne veulent pas payer leur cotisation auprès de leur nouvel ordre, mais sans se mobiliser.
SOCIAL NANCY : INFIRMIERS PEU MOBILISES
SOCIAL NANCY : INFIRMIERS PEU MOBILISES
Ils ne veulent pas payer leur cotisation auprès de leur nouvel ordre, mais sans se mobiliser.

Hier, à l’appel des syndicats hospitaliers, une soixantaine d’infirmiers hospitaliers de Nancy et de son agglomération, sur les 2 500, ont manifesté devant les locaux de la Ddass, à Nancy. Leur mot d’ordre est simple : «Pas question de payer notre cotisation». «Il y a 500 000 infirmiers en France. Le paiement de la cotisation représentera 38 M€. Que vont-ils faire de cette manne financière ? », s’inquiète Alex Gorge, délégué syndical CFDT du CHU de Nancy.
Dans le fond, les hospitaliers reprochent à leur ordre d’être uniquement un outil mis à la disposition de leurs collègues libéraux mais fonctionnant avec leurs deniers. «La nouvelle loi Bachelot impose l’inscription d’office à l’ordre, pour l’instant cela nous va. Lorsque le décret d’application sortira, nous verrons. Mais pour l’instant, pas question de payer », ont martelé les manifestants.

Publié le 01/10/2009 - Région