Toujours besoin de se défendre

Publié le 24/03/2012
Vie syndicale - Les retraités de la CFDT se retrouvent une fois par mois à la Maison des sociétés.
Toujours besoin de se défendre
Toujours besoin de se défendre
Vie syndicale - Les retraités de la CFDT se retrouvent une fois par mois à la Maison des sociétés.

© L'Est Républicain, Samedi le 24 Mars 2012 / Ouverture Pont-A-Mousson 
 
Autour de la table, les sujets abordés sont divers. « Ce sont nos préoccupations. » Photo ER

Le café a coulé, les petits gâteaux sont sur la table. La réunion va se dérouler dans une certaine convivialité. Les retraités de la CFDT se retrouvent autour d'une table à la Maison des Sociétés pour leur rendez-vous mensuel.

D'habitude, c'est le troisième jeudi du mois. Exceptionnellement, ce sera le quatrième en mars. « Parce qu'il y avait une autre réunion la semaine dernière. » Ce décalage explique qu'il y ait moins de monde que d'ordinaire.

À l'ordre du jour, notamment : un changement de mutuelle pour la complémentaire santé. « Notre deuxième sécurité sociale, comme pour tout le monde », entend-on.

Il s'agit d'étudier ce que propose la Mocen, que préconise la confédération. « Il y a cinq options possibles avec différents remboursements, et on a besoin de comparer avec ce que nous offre Prévadiès, que l'on trouve onéreuse », explique Michel Faye, le secrétaire de section depuis un an. La réflexion s'engage à présent, et il faudra se décider d'ici septembre. « On a aussi besoin de voir les prix pratiqués ailleurs. » Au final, chacun restera libre de son choix.

Pendant les deux heures que dure la rencontre, d'autres sujets vont pouvoir être discutés.

Perte d'autonomie -- le sujet principal lors de l'assemblée générale du mois dernier -, APA, maisons de retraite, Sécu, remboursement des médicaments pouvoir d'achat... jusqu'aux questions diverses. Voire une critique de l'organisation syndicale. « Selon nos préoccupations », précise Charles Vallet, un adhérent parmi les vingt-trois de l'union locale. « Même si on n'est plus en activité, il n'est pas question de se laisser aller... » Pour les retraités de la CFDT, c'est sûr il y a encore besoin de se défendre. Pour préserver leurs moyens. Témoigner des domaines où il n'est pas question de faire des économies, et surtout pas à leurs dépens.

La base garde évidemment la maîtrise de ce dont elle a envie de débattre « Ce sont les thèmes importants qu'il nous faut porter. »

Le renouvellement des effectifs fait également partie des inquiétudes. Une nouvelle adhésion vient d'arriver, c'est accueilli avec satisfaction.

Proposition du jour : et pourquoi ne pas apporter un soutien aux « copains » métallos de Florange ?

F.-X.G.