Un an de tourmente

Publié le 18/03/2010
Cela fait maintenant un peu plus d'un an que les 150 salariés d'Edscha à Briey sont plongés dans la tourmente.
Un an de tourmente
Un an de tourmente
Cela fait maintenant un peu plus d'un an que les 150 salariés d'Edscha à Briey sont plongés dans la tourmente.

Le Républicain Lorrain, Jeudi le 18 Mars 2010 / MMN
 

 

 Le 2 février 2009, le groupe allemand (14 sites en Europe) fait l'objet d'une procédure d'insolvabilité, l'équivalent du redressement judiciaire en France. Un administrateur est désigné par la justice allemande. Son rôle : gérer l'entreprise et trouver des solutions pour sa sauvegarde. Manque de chance : l'équipementier automobile est touché de plein fouet par la crise...

Puis en octobre, un repreneur éventuel pointe le bout de son nez : Gestamp Automocion, grand groupe espagnol qui emploie plus de 11 000 personnes dans le monde. Mais l'équipementier international veut une réduction de 30 % des coûts pour racheter le site briotin.

Celui-ci, après la difficile année 2009, tourne à nouveau à plein régime. « On a eu huit intérimaires en renfort ainsi que 15 stagiaires qui sont venus aider les 3 équipes de production, affirme Samuel Pipoli (CFDT). Notre chiffre d'affaires était de 22 millions d'euros en 2009. Il frôlera les 30 millions d'ici 2012. Les carnets de commandes sont pleins. »

A noter que l'administrateur allemand, le sous-préfet, Jean-Yves Le Déaut, des membres du conseil régional ou encore Guy Vattier s'étaient rencontrés en toute discrétion début février, à la sous-préfecture de Briey. Mais cela n'avait rien donné.