Union locale CFDT : J.-P. Minella réagit

Publié le 06/07/2012
Jean-Pierre Minella, maire d'Homécourt, a souhaité réagir au communiqué du bureau de l'Union locale CFDT de Conflans-en-Jarnisy, paru dans notre édition d'hier.
Union locale CFDT : J.-P. Minella réagit
Union locale CFDT : J.-P. Minella réagit
Jean-Pierre Minella, maire d'Homécourt, a souhaité réagir au communiqué du bureau de l'Union locale CFDT de Conflans-en-Jarnisy, paru dans notre édition d'hier.

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 06 Juillet 2012 / MMN /

 

 

 

« Le communiqué du bureau de l'Union locale CFDT de Conflans-en-Jarnisy est assez étonnant. Il dit ne pas chercher la polémique, tout en suggérant qu'il pourrait s'agir d'un problème politique. Ce même texte juge de plus la façon de faire de la Ville d'Homécourt indigne d'une municipalité de gauche. Mettons les choses au point : l'union locale CFDT de Conflans-en-Jarnisy dit rayonner sur tout le bassin de Briey. Sur tout ce bassin, en fait, quatre localités aident l'Union locale CFDT. Elles sont toutes les quatre dirigées par des maires Front de Gauche. Conflans-en-Jarnisy met à disposition les locaux, Jarny verse 200 EUR, Joeuf 348 EUR, et Homécourt 793 EUR (selon le bilan fourni par la CFDT elle-même). Sont-elles les seules villes de gauche du territoire de Briey ?

La Ville d'Homécourt héberge une union locale sur son territoire, elle prend totalement à charge cet hébergement, chauffage et maintenance compris. Elle est de loin la première contributrice financière en tant que collectivité locale, et ne demande rien à personne. De plus, la localité d'Homécourt est prête à reprendre son aide aux autres Unions locales du bassin (quel que soit le syndicat qui les gère), le jour où une contribution plus large des autres communes sera assurée.

En attendant, nous refusons toute leçon : notre collectivité est et sera toujours aux côtés des organisations syndicales, comme elle participe au soutien de toutes les luttes engagées sur notre territoire. »