40 manifestants à Verdun

Publié le 24/11/2010
« PETIT RASSEMBLEMENT, mais costaud », lance avec le sourire Jacky Nicolas, du parti communiste. Sans comparaison possible, le rassemblement mené hier matin à Verdun, était bien moins conséquent que les précédents.
40 manifestants à Verdun
40 manifestants à Verdun
« PETIT RASSEMBLEMENT, mais costaud », lance avec le sourire Jacky Nicolas, du parti communiste. Sans comparaison possible, le rassemblement mené hier matin à Verdun, était bien moins conséquent que les précédents.

L'Est Républicain, Mercredi le 24 Novembre 2010 / 24 heures Meuse

 

Présence remarquée des syndicats du centre hospitalier Verdunois.

Environ 40 personnes se sont mobilisées pour cette 9e journée de manifestation contre la réforme des retraites, parmi lesquels des militants CGT, CFDT et FO.

« On ne s'attendait pas à voir une foule immense », confesse Doris Warth, secrétaire départemental de la CGT. Même si la loi a été promulguée il y a deux semaines, les syndicats ne veulent pas abandonner le combat. « Certes elle a été votée, mais elle est fortement injuste », insiste Évelyne Martin, secrétaire de section CFDT du centre hospitalier. Pour les syndicats, il est encore temps de se faire entendre. « Nous voulons montrer à l'opinion publique que l'on a d'autres propositions à faire. Il faut taxer le capital, et redistribuer les richesses plus équitablement dans le pays », ajoute Doris Warth.

Gagner « dans la durée »

Hier matin, contrairement aux autres rassemblements, le cortège s'est arrêté devant le monument A la Victoire, sans pousser jusqu'à la sous-préfecture. La section CGT du centre hospitalier verdunois a profité de cette pause pour déployer une banderole à son nom en haut du monument. C'est le moment qu'a choisi Doris Warth pour prendre publiquement la parole. « Ce texte de loi porte la marque du Medef et de l'injustice (...). Les patrons et le gouvernement doivent mesurer la force qui s'est exprimée dans ce mouvement », a-t-il indiqué. « Cette force n'est pas éteinte, c'est dans la durée et ensemble que nous gagnerons ! »

L.Bo