400 Verdunois déterminés

Publié le 17/10/2010
En l'absence, cette fois, des lycéens, le cortège était moins fourni que mardi dernier.
400 Verdunois déterminés
400 Verdunois déterminés
En l'absence, cette fois, des lycéens, le cortège était moins fourni que mardi dernier.

© L'Est Républicain, Dimanche le 17 Octobre 2010 / 24 heures Meuse

 
 

Il est toujours fidèle au poste, Pierrot Blairet, à 80 ans. L'ancien cheminot et spécialiste du monocycle au Persé Circus a toujours été syndiqué à la CGT et de toutes les luttes depuis septembre 1947. Il s'en souvient bien : « Cette fois-là, on avait bloqué deux péniches de sucre américain qui partaient pour l'Allemagne », se souvient-il. « On était contre. On avait l'impression que les Américains réarmaient l'économie allemande. Vous savez, j'ai manifesté dans toute la France, à Paris, Luxembourg, Lyon et même Bruxelles où j'ai été interviewé à la télé aux côtés de Bernard Thibaud. »

Pierrot attend sagement que la « manif » contre les retraites s'élance du parking du 8-Mai. Ils sont un peu plus de 400 à s'être réunis pour l'occasion. Ce qui est plutôt bien pour un samedi. Même si le chiffre est nettement inférieur à celui de mardi dernier, où ils étaient 1.000 dont, il est vrai, 500 lycéens On remarque dans l'assistance seulement quelques potaches dont un groupe en provenance du CFA de Pont-à-Mousson. Maxime Philippe, 18 ans, de Verdun, étudie là-bas et a profité de l'occasion pour ramener ses potes. Il y a par contre beaucoup de familles dans le cortège dont une petite fille qui « manifeste pour son papy »

« Résistance ! »

« Aucu aucu aucune hésitation » : les bons vieux slogans sont de sortie, et le message général est que, dans le bras de fer engagé avec « Sarko et Fillion », il ne faut rien lâcher : « Résistance - Résistance ! ». Le langage est très syndical et les haut-parleurs de la CGT entonnent le Chiffon rouge.

Une chose est sûre selon Didier Bertrand de la CFDT : « Le soutien est là, même si la vie familiale a empêché certains de venir à ce rendez-vous, mais je suis sûr qu'on les retrouvera mardi prochain à 14 h au parking du 8-Mai pour la prochaine manifestation sur les retraites. » L'intersyndicale verdunoise (FO, FSU, CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, Solidaires, UNSA) reste très unie et finalement forte.

Pascal ISCH