Ça grince aux Finances

Publié le 09/09/2011 (mis à jour le 10/09/2011)
Le syndicat CFDT constate une recrudescence de « la souffrance au travail » des agents
Ça grince aux Finances
Ça grince aux Finances
Le syndicat CFDT constate une recrudescence de « la souffrance au travail » des agents

© L'Est Républicain, Vendredi le 09 Septembre 2011 / Ouverture Bar-le-Duc

 

 

 

La CFDT affirme qu'une centaine de postes ont été supprimés dans la Meuse en cinq ans. Photo D.W.

UNE DÉLÉGATION du syndicat CFDT Finances, emmenée par Philippe Schoun, secrétaire régional, est allée à la rencontre du personnel, hier midi, à la cité administrative de Bar-le-Duc.

A la sortie des bureaux, des tracts ont été distribués pour dénoncer le climat délétère et les conditions de travail des agents des impôts et du Trésor, réunis désormais au sein de la direction des Finances publiques.

Sur le plan national, le syndicat a mené une enquête à laquelle 16.000 agents ont répondu, révélant une réelle « souffrance au travail ». Des propositions ont été formulées dans les comités techniques et les CHSCT, mais elles n'ont pas eu l'écho souhaité auprès de la hiérarchie et de l'administration centrale.

« On nous parle de rentabilité, suppression de postes, logique comptable, statistiques d'action, restrictions budgétaires ou abandon de missions », fustige le syndicaliste. « Les agents ne vivent qu'au rythme effréné de l'intensification du travail, de la polyvalence forcée, du stress, de la désorganisation des services et de la perte de repères professionnels ».

A ses côtés, Béatrice Obellianne, déléguée départementale, confirme que « les gens n'en peuvent plus. Une centaine de postes ont été supprimés en cinq ans. Et avec la réforme, les textes changent sans arrêt, accentuant la charge de travail. On constate des absences pour maladie de plus en plus longues ».

G.B.