École : appel politique et syndical à l'action

Publié le 22/01/2011
Outre les syndicats de l'Éducation nationale et la fédération des parents d'élèves, plusieurs syndicats généralistes et un parti politique ont choisi de s'associer à l'appel au rassemblement, aujourd'hui, à 10 h, devant la préfecture pour contester les suppressions de postes de l'Éducation nationale.
École : appel politique et syndical à l'action
École : appel politique et syndical à l'action
Outre les syndicats de l'Éducation nationale et la fédération des parents d'élèves, plusieurs syndicats généralistes et un parti politique ont choisi de s'associer à l'appel au rassemblement, aujourd'hui, à 10 h, devant la préfecture pour contester les suppressions de postes de l'Éducation nationale.

© L'Est Républicain, Samedi le 22 Janvier 2011 / 24 heures Meuse 

Dans un tract intitulé « Attention, école en danger », la CFDT parle de « saignée historique » et dénonce les mesures envisagées pour la prochaine rentrée « Dans le primaire, 49 postes d'enseignants seront supprimés pour 338 élèves en moins. Dans les collèges, cinq postes d'enseignants seront supprimés alors que l'on gagne 178 élèves ! »

L'union départementale de la CGT est sur la même ligne d'opposition : « 841 emplois supprimés en Lorraine. Refusons le budget de pénurie de l'éducation nationale ! » La CGT appelle à « soutenir l'école publique » et encourage à l'action pour « ne pas se laisser berner par les mensonges du gouvernement ». Le PC est, sans surprise, sur la même longueur d'ondes : « La Fédération de la Meuse du Parti communiste invite la population, les élus, les parents ainsi que les élèves à participer au rassemblement contre la casse du service public de l'Éducation nationale ». Tous attendent donc une mobilisation « de la population, des élus, des parents et des élèves ».