Fains-Véel : décès de Daniel Darré

Publié le 13/04/2012
Né le 7 septembre 1931 à Bar-le-Duc, Daniel Darré nous a quittés le 9 avril.
Fains-Véel : décès de Daniel Darré
Fains-Véel : décès de Daniel Darré
Né le 7 septembre 1931 à Bar-le-Duc, Daniel Darré nous a quittés le 9 avril.

© L'Est Républicain, Vendredi le 13 Avril 2012 / Bar-le-Duc et sa région / Fains-Véel

 

 
 
Après de courtes études au cours complémentaire Lucien-Poincaré qu'il interrompt pour raisons familiales, il est embauché à la Caisse d'allocations familiales en décembre 1947 en qualité d'employé aux écritures. En 1949, il épouse Renée Raiwoit. De leur union sont nés six enfants : Maryse, Brigitte, Philippe, qu'il eut la douleur de perdre accidentellement en 2007, Marie-Christine, Jean-Luc et Christophe.

Il effectue son service militaire pendant 18 mois à la 6e SIM et est libéré avec le grade de sergent. Après sa réussite au concours d'entrée à l'école nationale de la Sécurité sociale, il est nommé fondé de pouvoir en 1963. En 1982, il entre à la CPAM de Bar et y exerce les fonctions de direction, en charge du service comptabilité, qu'il quitte en 1992 pour prendre sa retraite.

Membre de la section de tennis de table des Bleus de Bar, il fut champion de la Meuse en simple en 1959. Outre ses activités sportives, il a exercé de nombreuses fonctions bénévoles. En 1969, il préside l'association des parents d'élèves du lycée Poincaré pendant plusieurs années.

Membre fondateur de l'agence du Crédit Mutuel de Bar-le-Duc en 1978, il fut président du conseil d'administration en 1980 jusqu'en 2001 date à laquelle il est atteint par la limite d'âge pour exercer cette fonction. Secrétaire général de l'union départementale CFDT, il abandonne cette responsabilité en 1970 et entre au conseil municipal sur la liste d'Union de la Gauche conduite par Jean Bernard, dont il devient l'adjoint chargé du personnel jusqu'en 1995.

Il était adhérent du parti socialiste depuis 1968. Il laisse à ses nombreux amis le souvenir d'un homme discret et désintéressé, soucieux de la chose publique. Nos condoléances.