L'hôpital sur la bonne voie

Publié le 23/09/2010
Le CH de Verdun accueille aujourd'hui une délégation de l'Agence régionale de Santé. Pour un état des lieux et des projets.
L'hôpital sur la bonne voie
L'hôpital sur la bonne voie
Le CH de Verdun accueille aujourd'hui une délégation de l'Agence régionale de Santé. Pour un état des lieux et des projets.

L'Est Républicain, Jeudi le 23 Septembre 2010 / Ouverture Verdun

 

Jean-Pierre Mazur reçoit aujourd'hui l'Agence régionale de Santé. Photo Franck LALLEMAND

«Si la tendance ne s'inverse pas, au lieu d'avoir un déficit de 1,4 MEUR d'euros en 2010 comme on le prévoyait dans notre budget prévisionnel, nous devrions être proches de l'équilibre. Selon le point de situation arrêté au 30 juin dernier. » Jean-Pierre Mazur, le directeur du centre hospitalier de Verdun, et son adjointe en charge des finances, Évelyne Kerléo, sont optimistes avant l'entame du dernier trimestre de l'année. Ils appellent cependant à la prudence d'autant que ce bilan s'explique par des recettes d'activités supplémentaires dues aux tarifs 2010 fixés par l'autorité et à des dépenses moins fortes que prévues notamment en raison de deux postes de praticiens vacants. « Nous préférerions avoir ces médecins qui pourraient générer de l'activité », ajoute Évelyne Kerléo qui conteste les coupes dans le personnel dénoncées par les syndicats.

En phase de déploiement, le plan de retour à l'équilibre mis en place au sein du centre hospitalier de Verdun par Jean-Pierre Mazur et son équipe semble toutefois porter ses fruits. Avec sa vingtaine de mesures, il continue, cependant, à susciter la réprobation des syndicats qui appellent à la mobilisation aujourd'hui (cf. page 24 heures). « Ce n'est pas au personnel de payer des erreurs de gestion ou le non respect des engagements de l'État pour financer l'absorption de la clinique », s'agace l'intersyndicale (CGT, FO, CFDT).

Malgré l'amélioration des comptes, la direction entend conserver sa rigueur budgétaire : « C'est un plan pluriannuel nécessaire pour consolider le retour à une bonne santé financière d'ici à 2012. La tendance est actuellement positive mais il se justifie car il faut atteindre une situation pérenne. »

Établissement pilote

Pas de quoi apaiser les représentants des organisations syndicales qui ne manqueront pas de le rappeler aujourd'hui à la délégation de l'Agence régionale de Santé. L'autorité en charge de la politique de santé en Lorraine, mise en place en juin dernier, visite pour la première fois le centre hospitalier. Au programme, découverte des acteurs de l'hôpital, des pôles médicaux et de leurs cadres. Il y aura aussi un aspect plus technique puisque les observateurs de l'ARS s'intéresseront aux indicateurs de performances. Le centre hospitalier de Verdun est en lice pour devenir pilote en Lorraine dans ce domaine qui doit permettre de suivre la vie hospitalière selon 67 critères.

Une autre partie de la visite sera aussi consacrée aux projets d'évolution de l'hôpital Saint-Nicolas. « Nous avons des projets d'investissements et nous espérons pouvoir avancer dans les prochains mois. Cette visite va permettre à l'ARS d'avoir une idée du fonctionnement des services et des effets de la réorganisation en cours. À l'image de l'intégration du bloc opératoire sur un seul site après le transfert des activités de la clinique Saint-Joseph effective depuis le 23 août. »

Sébastien GEORGES