Les parents manifestent

Publié le 09/04/2011
Pas facile pour les membres du conseil départemental de l'Éducation nationale qui devaient hier décider des suppressions de postes, d'entrer en préfecture.
Les parents manifestent
Les parents manifestent
Pas facile pour les membres du conseil départemental de l'Éducation nationale qui devaient hier décider des suppressions de postes, d'entrer en préfecture.

© L'Est Républicain, Samedi le 09 Avril 2011 / 24 heures Meuse 
 
Beaucoup de parents d'élèves étaient présents, hier, devant la préfecture. PHOTO Daniel WAMBACH

Des mères de familles, quelques bambins et la FSU, le SGEN-CFDT' l'UNSA-éducation, la FCPE avec une déclaration ratifiée par ces derniers, hormis le PEEP et le DDEN qui ne s'était pas encore prononcé hier, se sont retrouvés devant la préfecture.

C'est devant l'accès principal que quelques centaines de manifestants ont sifflé les acteurs du conseil départemental de l'Éducation nationale.

« Bien sûr, nous avons tout intérêt à ce que cette commission puisse travailler, nous en faisons partis et il faut défendre l'école. Mais il faut aussi marquer notre indignation devant les suppressions de postes pour l'an prochain. En postes budgétaires ce sont 49 suppressions dans le 1er degrés, 5 dans les collèges, 12 dans les lycées, 24 dans les lycées professionnels et 6 à l'inspection académique qui ont été décidés par le rectorat », précise Ludovic Lerat, délégué SE-UNSA.

C'est donc avec une bonne demi-heure de retard que le conseil départemental de l'Éducation nationale a commencé sa réunion.

Présent autour de la table, le préfet, l'inspection d'académie, le président du conseil général, des conseillers généraux, des maires, le conseil régional, les parents d'élèves, les fédérations et le syndicat du personnel de l'éducation. En tout, une quarantaine de personnes qui vont prendre la décision après le débat entre toutes les parties prenantes devra être connue mardi, un délai demandé devant le nombre important de mesures à prendre. P.Na.