Un cercle de silence sous le signe de l'espoir

Publié le 10/05/2012
« On ne croit pas au père Noël, mais le nouveau président de la République a promis de traiter les dossiers d'immigration au cas par cas. »
Un cercle de silence sous le signe de l'espoir
Un cercle de silence sous le signe de l'espoir
« On ne croit pas au père Noël, mais le nouveau président de la République a promis de traiter les dossiers d'immigration au cas par cas. »

© L'Est Républicain, Jeudi le 10 Mai 2012 / Verdun et sa région

 

Une quinzaine de personnes ont participé à cette manifestation. Photo Franck LALLEMAND

Lucette Lamousse est prudente, mais la présidente de l'Amatrami, partenaire de l'opération Cercle de silence en faveur des demandeurs d'asile meusiens est confiante : « Ces personnes que nous soutenons sont en France depuis 3, 4, 5 ans, parlent maintenant bien le français et leurs enfants étudient dans des établissements scolaires meusiens, il n'y a aucune raison qu'elles ne puissent pas obtenir un titre de séjour. »

Une quinzaine de personnes se sont une nouvelle fois réunies hier devant le monument A la Victoire avec chacune une pancarte rappelant le message : « Non aux expulsions. » : « C'est la huitième fois qu'un tel cercle de silence a lieu à Verdun depuis le mois d'octobre », rappelle Lucette Lamousse. Attac, les trois centres sociaux verdunois, la CGT, la Croix-Rouge, les équipes Saint-Vincent, le Secours catholique, l'UNSA, les retraités CFDT, le Comité catholique contre la faim dans le monde et la Délégation départementale de l'éducation nationale participent aux côtés de l'Amatrami à cette opération : « En particulier, deux familles sont encore menacées d'expulsions à Verdun et à Bar-le-Duc », précise Lucette Lamousse. « Mais parmi les demandeurs d'asile que nous suivons, il y a surtout des personnes originaires d'Europe de l'Est, suivi d'immigrants d'Amérique centrale et d'Afrique noire. »

P.I.