Verdun, des agents de VNF à la rencontre des usagers du Fluvestre

Publié le 13/09/2018

Une équipe de militants CFDT du Nord Est a chevauché, début septembre, un drôle d’engin à trois roues : le « Bousin ».

 

« Des amarres de bateaux qui entravent la circulation de notre Vélo »

Eh Oui ! pas facile de circuler le long du canal sur les cordes des bateaux amarrés quai de la République à Verdun, dans l’attente de la remontée des eaux pour pouvoir reprendre leur navigation… 

Objectif : aller au contact des usagers du « Fluvestre » afin d’échanger et communiquer sur l’état de notre réseau et l’absence de navigation en cette période estivale.

Nous, agents de VNF (Voies Navigables de France), voyons de plus en plus d’investissements des collectivités se faire sur les chemins et rien pour le canal.
Si nous reconnaissons le bien et l’utilité des voies vertes, nous souhaiterions que soit rendue la vocation première du canal : la navigation ouverte au transport et au tourisme par les bateaux de plaisance.

VNF CFDT Nord EstNous avons vu passer des vélos cet été sur la Meuse, le canal des Ardennes et les Vosges mais peu ou pas de bateau. Une gestion hydraulique rigoureuse, des ouvrages et des berges qui fuient nous ont privés d’eau pour naviguer une grosse partie de l’été. Si bien que le trafic de plaisance est en forte baisse et les retombées économiques pour les commerces de proximité forts réduites.

Le petit gabarit a besoin de crédits d’entretien pour étancher ses ouvrages et d’investissements pour économiser l’eau des bassinées (vidange d’écluse).

Pour mener à bien les travaux et mieux gérer l’eau, il nous faut des personnels pérennes toute l’année. Pour la CFDT, le recours massif aux contractuels ne peut garantir la surveillance et l’entretien courant du réseau tout au long de l’année.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS