« L'Etat doit respecter ses engagements »

Publié le 08/03/2011
Une centaine de mineurs CFDT réunis en assemblée générale au foyer de Neuland à Creutzwald exigent le respect des engagements de l'Etat et du président de la République.
« L'Etat doit respecter ses engagements »
« L'Etat doit respecter ses engagements »
Une centaine de mineurs CFDT réunis en assemblée générale au foyer de Neuland à Creutzwald exigent le respect des engagements de l'Etat et du président de la République.

 © Le Républicain Lorrain, Mardi le 08 Mars 2011 / STA /

Une centaine de mineurs CFDT étaient réunis en assemblée générale au foyer Neuland à Creutzwald.

Devant une centaine d'adhérents CFDT mineurs les responsables syndicaux Luc Meichelbeck secrétaire général, Roger Sauer président du conseil d'administration de la Carmi Est et Louis Losson administrateur à la CAN ont informé l'assemblée « des attaques du gouvernement sur la disparition du régime minier ». «  Aujourd'hui, confirme le secrétaire général Luc Meichelbeck, aucun des engagements de l'Etat n'est respecté. Au contraire le 31 décembre 2009, un décret a supprimé la prise en charge des frais de transport, de cure, une prestation servie par le régime minier depuis des décennies. Et le 1er septembre un décret exclut toute nouvelle affiliation au régime minier, alors que les quelques exploitations minières encore en activité embauchent encore des mineurs. Il n'y a toujours pas eu de revalorisation des retraites minières, et les négociations n'ont toujours pas repris malgré les nombreuses relances des fédérations de mineurs. Depuis début 2010, un nombre important de dossiers (cures et transports) n'ont fait l'objet d'aucune prise en charge par la Carmi. Les mineurs sont aujourd'hui moins bien traités qu'au régime général. »

Les divers orateurs ont annoncé que « depuis le transfert de la médecine conseil minière au régime général, les délais de traitement des dossiers ont fortement augmenté (6 à 8 mois) et les dossiers d'invalidité ne sont pas traités ».

Par ailleurs, la ministre a mis en place une mission parlementaire qui a été confiée au député Bur qui a remis son rapport fin décembre 2010. Pour les mineurs CFDT, « il n'est pas question de mettre en oeuvre les préconisations du rapport Bur qui conduit à la disparition du régime minier et donc des droits des affiliés et des personnels »

Garantir les soins et revaloriser les retraites

A l'issue des informations données par les responsables syndicaux, les mineurs CFDT ont adopté une mention qui revendique :

« L'abrogation du décret du 31.12.09 supprimant les prestations du 2.2.b (transports, cures, etc.) ; la revalorisation des retraites pour les anciens mineurs ; la garantie de l'emploi ; le maintien de la convention collective minière ; la mobilité au volontariat pour les personnels du régime minier. De garantir définitivement la gratuité des soins et de l'ensemble des prestations servies par le régime minier jusqu'au dernier affilié ou ayant droit ; le maintien de l'offre de soin du régime minier ».

Les mineurs CFDT restent mobilisés et demandent l'ouverture de négociations rapides sur ces sujets avec le ministère de tutelle.