« On ne refera pas le coup de 2008 ! »

Publié le 10/09/2011
Le parallèle entre ce qui se produit aujourd'hui à Florange et ce qui s'est passé à Gandrange il y a plus de trois ans vient immédiatement à l'esprit.
« On ne refera pas le coup de 2008 ! »
« On ne refera pas le coup de 2008 ! »
Le parallèle entre ce qui se produit aujourd'hui à Florange et ce qui s'est passé à Gandrange il y a plus de trois ans vient immédiatement à l'esprit.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 10 Septembre 2011 / Région /

 

 

 

 Nombre d'interventions de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC-FO y font référence. Lakshmi Mittal a arrêté l'aciérie électrique et le TAB, train à billettes avec, à la clé, 571 suppressions d'emplois directs mais également un nombre important d'emplois de sous-traitance. Le plan de sauvegarde de l'emploi a permis de faire partir du personnel en mesure d'âge, d'en redéployer une bonne partie sur les autres sites d'ArcelorMittal, notamment au Luxembourg et bien sûr à Florange. Reste aujourd'hui un LCB (Laminoir à barres et à couronnes) qui emploie plus de 320 personnes et dans lequel le groupe a investi. Alimenté par des billettes venues d'Allemagne et de Pologne, cet outil redresse la barre grâce à un marché de produits de niches à forte valeur ajoutée. Gandrange souffrait d'un mal structurel : son aciérie électrique surdimensionnée, complètement obsolète, dans laquelle Mittal n'a jamais voulu investir. Pas plus qu'il ne l'a fait dans la formation et la mise à niveau du nombreux personnel qu'il avait recruté pour relancer la dernière usine lorraine de produits longs. Pour autant, Florange ressemble-t-il à Gandrange ? À force d'arrêts répétés, provisoires ou conjoncturels comme on voudra, et en l'absence d'investissements dans l'outil, le site des aciers plats pourrait s'éteindre de mort lente. Un comble quand on connaît les compétences techniques et la qualité des aciers fabriqués dans la vallée de la Fensch où la filière liquide lie définitivement son sort à la réalisation du projet d'avant-garde Ulcos.

B. K.