Aider les personnes à défendre leurs droits

Publié le 26/10/2010
La CFDT des mineurs organise une formation sur le thème des cancers professionnels. Une formation pour les spécialistes en charge des dossiers des personnes qui tentent de faire reconnaître leurs maladies.
Aider les personnes à défendre leurs droits
Aider les personnes à défendre leurs droits
La CFDT des mineurs organise une formation sur le thème des cancers professionnels. Une formation pour les spécialistes en charge des dossiers des personnes qui tentent de faire reconnaître leurs maladies.

Le Républicain Lorrain, Mardi le 26 Octobre 2010 / FOR

 

Les stagiaires sont venus de toute la France pour assister à ces trois jours de formation sur les maladies professionnelles. Photo P.M

Les victimes de l'amiante ou autres composants chimiques toxiques se suivent, et malheureusement se ressemblent. En France, le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante a recensé en moyenne 6 000 décès par an.

C'est souvent dans les permanences syndicales que l'on retrouve ces personnes atteintes de différentes maladies, qui viennent chercher de l'aide pour monter des dossiers afin d'obtenir des indemnisations et faire condamner leur employeur.

Pour parfaire les connaissances de ces spécialistes de la machine administrative et judiciaire la CFDT organise jusqu'au 27 octobre une formation sur les maladies professionnelles.

Avoir les clés

Une quarantaine de stagiaires venant de différentes permanences CFDT de toute la France et d'Andeva participe à ce forum. « Toutes les personnes qui assistent à cette formation doivent, dans le cadre de leurs permanences, éplucher les dossiers dans les moindres détails. Nous devons leur donner les clés de ces concepts car la médecine devient de plus en plus pointue mais pas forcément pour aider les victimes, car on va éliminer certaines maladies qui avant auraient pu être considérées comme d'origine professionnelle », explique le Dr Privet, un expert en la matière depuis une trentaine d'années.

Les stagiaires ont écouté également avec attention l'intervention d'Huguette Mauss, directrice du Fiva depuis dix-huit mois.

60 000 dossiers au Fiva

« Notre travail est de faire en sorte que tous les droits soient respectés », note d'emblée celle qui a fait évoluer cette structure qui a 60 000 dossiers en stock ! François Dosso, de la CFDT, qui milite depuis de nombreuses années pour défendre les personnes atteintes de maladies professionnelles, notamment de l'amiante, se félicite de la venue de la représentante du Fiva. « C'est la première fois que l'organisme accepte notre invitation. C'est important pour nos représentants d'avoir des connaissances médico-légales pour mieux prendre en compte les dossiers. » Il précise : « A Freyming-Merlebach, la CFDT mineur a 1 500 dossiers ouverts, essentiellement pour des maladies liées à l'amiante mais aussi pour les troubles musculo-squelettiques comme les tendinites par exemple. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, avec les 35 heures, nous en avons de plus en plus, car les cadences pour la production ont augmenté et cela se ressent sur les organismes. »

C. D.G