ArcelorMittal :FO chez le préfet

Publié le 11/04/2012
Après la marche triomphale sur Paris et la colère de Walter Broccoli qui n'a pas pu s'exprimer sur scène le soir fatidique, (lire RL de dimanche), on pouvait s'interroger sur l'avenir de l'intersyndicale CFDT-CGT- FO des ArcelorMittal.
ArcelorMittal :FO chez le préfet
ArcelorMittal :FO chez le préfet
Après la marche triomphale sur Paris et la colère de Walter Broccoli qui n'a pas pu s'exprimer sur scène le soir fatidique, (lire RL de dimanche), on pouvait s'interroger sur l'avenir de l'intersyndicale CFDT-CGT- FO des ArcelorMittal.

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 11 Avril 2012 / Région /

 

 « Elle tient toujours, rassure le secrétaire général FO, Walter Broccoli. Par contre, on avait décidé dès le départ de permettre les actions personnelles. » En rappelant l'opposition de FO à « un conflit dur », Walter Broccoli sera présent à l'assemblée générale, demain.

Hier, une délégation FO a été reçue en préfecture. « Un rendez-vous qu'on a provoqué samedi, nous avons des propositions à faire ». Des propositions qui sont toujours les mêmes (lire RL du 3 avril), mais adressées cette fois directement au préfet, Christian de Lavernée. « On demande à l'État de nous garantir le projet Ulcos, (production d'acier à très basses émissions de CO²,NDLR) même s'il y a une défection de l'Europe ». Bruxelles devrait se prononcer à l'automne sur l'obtention d'une enveloppe de 263 MEUR comme sur le site retenu. Une décision qui conditionne le deblocage de 150 autres millions par la France, si l'Europe donne son feu vert au projet florangeois. Rien n'est donc acquis. Et l'arrêt prolongé du haut fourneau P6 réduit au silence même les plus optimistes. « On veut savoir précisément où on en est du projet Ulcos. Pour nous, avance Walter Broccoli, l'avenir de Florange, c'est ce dossier. » Hier soir, en sortant de l'entrevue, les représentants FO attendaient une réponse pour « la semaine prochaine ». Histoire de patienter, Walter Broccoli envisageait d'aller soumettre la proposition de son syndicat « aux autres présidentiables ».

A. R.- P.