ArcelorMittal : grève sur le train à froid

Publié le 13/09/2011
Les employés de la société Wise méca test, un sous-traitant d'ArcelorMittal, ont déclenché un mouvement de grève hier matin à 6 h sur le site de Florange.
ArcelorMittal : grève sur le train à froid
ArcelorMittal : grève sur le train à froid
Les employés de la société Wise méca test, un sous-traitant d'ArcelorMittal, ont déclenché un mouvement de grève hier matin à 6 h sur le site de Florange.

© Le Républicain Lorrain, Mardi le 13 Septembre 2011 / THI /

 

 

 

Les salariés protestent contre des procédures de licenciement engagées à l'encontre de deux cadres de l'entreprise qui compte une vingtaine d'employés. Hier, toute l'activité d'expertise mécanique des produits du train à froid a été intégralement suspendue.

Compte tenu de l'absence de délégués du personnel depuis un premier mouvement de grève qui avait duré quatre jours en 2010, l'intersyndicale CGT-CFDT d'ArcelorMittal est intervenue pour tenter une médiation avec la direction du site en fin de journée.

Le climat social reste très tendu au sein de Wise méca test et l'attention se focalise sur les décisions prises par le dirigeant, au point que les délégués syndicaux ont réclamé le départ du sous-traitant qui aurait été accordé. « La seule proposition formulée a été d'écarter le prestataire », confirme un syndicaliste CGT, précisant que la reprise pourrait s'effectuer dans un délai de trois à six mois. Rien, en revanche, n'aurait été obtenu à propos des licenciements en cours.

Les grévistes devaient se prononcer sur la poursuite de leur action ce matin. L'arrêt des expertises pourrait rapidement impacter le bon fonctionnement du train à froid. Côté syndical, le cas de ce sous-traitant ne laisse pas indifférent : « Dans le contexte actuel où beaucoup se posent des questions sur la politique menée par ArcelorMittal, pour certains c'est la goutte d'eau de trop ».

O. S.