ArcelorMittal : prudence pourl e 4e trismestre

Publié le 27/10/2010
« Pour le quatrième trimestre, nos prévisions sont prudentes car la demande reste modérée. » Lakshmi Mittal, PDG du géant mondial de l'acier se montre plutôt pessimiste sur les prévisions du quatrième trimestre 2010 alors qu'il commentait les résultats du troisième trimestre.
ArcelorMittal : prudence pourl e 4e trismestre
ArcelorMittal : prudence pourl e 4e trismestre
« Pour le quatrième trimestre, nos prévisions sont prudentes car la demande reste modérée. » Lakshmi Mittal, PDG du géant mondial de l'acier se montre plutôt pessimiste sur les prévisions du quatrième trimestre 2010 alors qu'il commentait les résultats du troisième trimestre.

Le Républicain Lorrain, Mercredi le 27 Octobre 2010 / Région /

 


 

 

« Nos performances se sont situées dans la fourchette basse de nos prévisions, dans un contexte de diminution saisonnière des volumes, d'affaiblissement des prix au comptant et des coûts plus élevés. »

Avec un chiffre d'affaires stable, proche de celui du deuxième trimestre (21 Mds de dollars) et Ebitda en recul à 2,3 milliards, le groupe affiche une performance moyenne marquée par le ralentissement saisonnier de l'activité. Ainsi, l'utilisation de la capacité de 78 % au 2e trimestre est passée à 71 %, un niveau qu'il devrait maintenir pour les trois derniers mois de l'année.

Dans le même temps, ArcelorMittal maintient son rythme de réduction durable des coûts sur une base annuelle de 3 milliards de dollars et qui devrait atteindre 5 Mds d'ici la fin 2012. La baisse des prix moyens de l'acier, la demande anémiée et la hausse des matières premières, n'offrent guère de possibilité de rebond d'ici la fin de l'année.

Et cela se traduira notamment, en Lorraine, par l'obligation pour le personnel de solder des congés d'ici la fin de l'année, la direction imposant 5 jours chômés aux salariés en travail postés.

L'usine de Florange devrait tourner au ralenti entre Noël et Nouvel An. Et, hier, à l'occasion du comité d'entreprise au cours duquel le personnel de l'informatique s'est invité à la séance, la CGT a lu une déclaration fustigeant justement l'externalisation programmée des services informatiques du groupe, après ceux de la comptabilité, avant de quitter la séance.

Les autres syndicats CFDT, CFE/CGC, CFTC et FO ont refusé de se joindre à la CGT.

B. K.