ArcelorMittal: un haut-fourneau de Florange restera fermé plusieurs mois

Publié le 22/01/2009 (mis à jour le 27/01/2009)
L'un des deux hauts-fourneaux du site ArcelorMittal de Florange, arrêté depuis décembre, ne sera pas redémarré au premier trimestre et pourrait même resté fermé toute l'année 2009. (MIS EN LIGNE A 17H)
ArcelorMittal: un haut-fourneau de Florange restera fermé plusieurs mois
ArcelorMittal: un haut-fourneau de Florange restera fermé plusieurs mois
L'un des deux hauts-fourneaux du site ArcelorMittal de Florange, arrêté depuis décembre, ne sera pas redémarré au premier trimestre et pourrait même resté fermé toute l'année 2009. (MIS EN LIGNE A 17H)

'Un des deux hauts-fourneaux déjà arrêté depuis fin novembre doit rester arrêté durant le premier semestre', a indiqué Xavier Le Coq, délégué CFE-CGC, à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire. 'Peut-être même restera-t-il arrêté toute l'année 2009', a-t-il ajouté. Si la fermeture tout le premier trimestre est certaine, 'il pourrait ne pas être redémarré au deuxième trimestre, mais c'est à confirmer, et il n'y a pas de visibilité sur le second semestre', a précisé un porte-parole d'ArcelorMittal. 'L'usine, qui en temps ordinaire produit 2,5 millions de tonnes d'acier pour l'industrie automobile et la construction, va tourner à 40% de ses capacités pendant toute l'année', a affirmé de son côté Edouard Martin, représentant CFDT. Frappé par une baisse brutale de la demande en acier, ArcelorMittal avait décidé à l'automne d'arrêter deux hauts-fourneaux de l'usine de Florange. Le premier a redémarré comme prévu début janvier alors que le second devait, en principe, être relancé mi-février.
Mais ce 'haut-fourneau ne reprendra pas (...) car la situation des commandes est à un niveau catastrophique', a ajouté M. Martin. 'C'est la première fois que l'on nous annonce un arrêt aussi long. On ne sait pas comment on va pouvoir tenir un an dans de telles conditions', a-t-il dit. Selon le syndicaliste, la direction d'ArcelorMittal a en outre demandé à la direction du Travail de Moselle l'autorisation de mettre une partie des 3.800 salariés du site en chômage partiel pendant le premier semestre. 'Pour l'instant il n'y a pas d'annonces sur les emplois fixes', a indiqué M. Le Coq en précisant que 'les contrats des intérimaires ne seraient pas renouvelés'. Dans une lettre au préfet de la région Lorraine, le député (PS) de Moselle, Michel Liebgott, a estimé que cette fermeture annoncée constituait, 'une fois encore, une très mauvaise nouvelle, à la fois pour les salariés d'ArcelorMittal et pour ceux des entreprises sous-traitantes' travaillant sur un site où, selon lui, se joue pourtant l'avenir de la sidérurgie lorraine. Florange est en concurrence avec une usine allemande pour la création d'un site pilote de captage et stockage de dioxyde de carbone

Publié le 21/01/2009 (Région)