Blocus maintenu

Publié le 04/11/2011
« On va vers le rapport de force », assument les représentants syndicaux. Depuis mercredi, des militants CGT, CFDT et FO, bloquent des travaux d'infrastructures engagés par ArcelorMittal sur son site de Florange ( lire RL d'hier ).
Blocus maintenu
Blocus maintenu
« On va vers le rapport de force », assument les représentants syndicaux. Depuis mercredi, des militants CGT, CFDT et FO, bloquent des travaux d'infrastructures engagés par ArcelorMittal sur son site de Florange ( lire RL d'hier ).

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 04 Novembre 2011 / Région /

 

 

 

Alors qu'une délégation syndicale doit rencontrer, aujourd'hui même, le ministre de l'Industrie, Eric Besson, pour évoquer l'avenir du site et le projet Ulcos, les salariés s'inquiètent de la volonté du sidérurgiste d'améliorer sa capacité de réception d'acier venu de l'extérieur alors que les deux hauts fourneaux de Hayange sont toujours à l'arrêt. Une trentaine de militants est restée mobilisée, tout au long de la journée, pour empêcher la poursuite du chantier. Le blocage a été constaté par un huissier. Mais les syndicats n'ont obtenu aucun retour sur leurs revendications : la suspension des travaux jusqu'à ce que l'avenir de la filière liquide soit garanti ou des engagements fermes pour le redémarrage des hauts fourneaux.

La direction du site florangeois a simplement rappelé, par communiqué, que ce chantier « vise à augmenter la capacité de réception de brames externes pour alimenter le train à bande et donc l'aval de l'usine à hauteur de 200kt/mois, y compris dans une situation d'arrêt temporaire de la phase liquide. [...] Les travaux seront compatibles avec un redémarrage rapide des hauts-fourneaux et de l'aciérie le cas échéant. »

L. BO.