Bur : le contre-rapport

Publié le 02/02/2011
Un à un, les syndicats dénoncent le rapport du député Yves Bur sur l'avenir du régime spécial de sécurité sociale des mines. Et ils contre-attaquent.
Bur : le contre-rapport
Bur : le contre-rapport
Un à un, les syndicats dénoncent le rapport du député Yves Bur sur l'avenir du régime spécial de sécurité sociale des mines. Et ils contre-attaquent.

Le Républicain Lorrain, Mercredi le 02 Février 2011 / FOR /

 

Les Etam mines CFE-CGC condamnent ainsi, à leur tour, ce rapport : « Voici le démantèlement programmé du régime minier. Quand on veut se séparer de son chien on dit qu'il a la rage. L'essai est bien tenté mais il devra se faire sans la CFE CGC. La Fédération travaille avec d'autres fédérations de mineurs sur un contre projet », annoncent les porte-parole des Etan mines. Pour la CFE-CGC, il faut « conserver l'entité minière au travers de la CAN. Les CARMI doivent rester caisses régionales en abandonnant leur identité juridique propre pour devenir des centres de gestion relais de la CAN. Pour les personnels, l'implication de l'ANGDM comme gestionnaire des droits et porteur des contrats de travail des agents est un atout essentiel. L'Etat doit restaurer la confiance en revenant sur la suppression du 2-2b (remboursement de frais de transport et cure) ». ?

Les Etam notent également que « le rapport Bur préconise l'abandon du projet PTU, grand hôpital du Bassin houiller. Sur ce point, il est en contradiction avec les positions des ministres Morano ET Bertrand ».

Un contre-projet syndical

De son côté, le syndicat des mineurs CFTC désapprouve l'analyse du rapport Bur, estimant que « le député a dépassé les limites de la mission qui lui a été confiée ». La CFTC considère que le document remis à Xavier Bertrand présente « des erreurs ». Le syndicat ajoute : « Lorsqu'il nous parle d'une mauvaise gestion du régime, il néglige de préciser que les équipements lourds financés par le régime ont été à la disposition de l'ensemble de la population. Que le régime a participé à la réalisation de maisons de retraite. Que le régime, très récemment encore, a permis aux hôpitaux de Saint-Avold et Forbach d'éviter le dépôt de bilan en injectant 11 MEUR ».

D'autre part, la CFTC juge « indispensable la construction d'un grand hôpital en Moselle-Est ». Et annonce que « la CFTC, la CFDT et la CGC travaillent sur un contre projet que nous finaliserons dans le courant du premier trimestre. Nous avons obtenu l'engagement de l'Elysée : notre projet fera l'objet d'un examen ».