But : débrayage en demi-teinte

Publié le 20/03/2011
Prévu pour durer deux heures, le débrayage des salariés du magasin But à Jouy-aux-Arches n'a, finalement, duré qu'une heure ! A l'appel national de l'intersyndicale CGT, CFDT, CFTC, FO et CFE-CGC, une poignée d'entre-eux a suivi le mouvement avec comme, revendication principale, l'obtention d'un treizième mois.
But : débrayage en demi-teinte
But : débrayage en demi-teinte
Prévu pour durer deux heures, le débrayage des salariés du magasin But à Jouy-aux-Arches n'a, finalement, duré qu'une heure ! A l'appel national de l'intersyndicale CGT, CFDT, CFTC, FO et CFE-CGC, une poignée d'entre-eux a suivi le mouvement avec comme, revendication principale, l'obtention d'un treizième mois.

© Le Républicain Lorrain, Dimanche le 20 Mars 2011 / MTZ

« Si nous sommes là, c'est pour obtenir une augmentation de nos salaires médiocres », clame Pascal Venturini, délégué syndical CFTC. « Les hauts dirigeants du groupe ont perçu 5 % d'augmentation en 2010 alors qu'on propose aux salariés 25 à 30 EUR d'augmentation brute », précise Michel Leick, délégué syndical CFDT.

S'ils reconnaissaient volontiers que la mobilisation n'était pas importante, les deux délégués syndicaux l'expliquaient « par une peur de représailles ». Six personnes étaient, hier, à 15 h, devant le magasin, sur les 40 salariés que compte l'enseigne de Jouy-aux-Arches. « Seuls trois salariés ont réellement débrayé, précise le directeur Pascal Roy. Un autre est venu sur son temps de repos et les deux autres ne sont pas employés ici. »

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) sont en cours au sein du groupe, qui a été racheté en avril 2008, par le fond d'investissement Goldman Sachs. « Productivité et réduction des coûts sont devenus les maitres-mots d'une politique économique destructrice pour l'emploi et les conditions de travail », précise l'un des tracts de l'intersyndicale.

En réponse, la direction indique que « But a impulsé de nombreux chantiers de modernisation et de transformation qui ont nécessité l'investissement de tous et ont permis à l'entreprise d'atteindre des résultats satisfaisants dans un contexte économique morose. A travers la proposition de mesures spécifiques, nous réaffirmons notre souhait de mettre en oeuvre une politique salariale responsable favorisant l'implication de chacun. »

D.-A.D.