Carte scolaire : « Rien ne justifie la saignée »

Publié le 08/01/2011
Réunis hier matin en préfecture de Metz à l'occasion du conseil départemental de l'Éducation nationale, les représentants des fédérations de parents d'élèves FCPE et Peep, de la Ligue de l'Enseignement, des syndicats FSU, Sgen-CFDT et Unsa-Éducation ainsi que les conseillers généraux, conseillers régionaux, maires et adjoints présents ont voté, à l'unanimité, un voeu par lequel ils jugent « inacceptables les annonces de suppressions de postes » récemment faites.
Carte scolaire : « Rien ne justifie la saignée »
Carte scolaire : « Rien ne justifie la saignée »
Réunis hier matin en préfecture de Metz à l'occasion du conseil départemental de l'Éducation nationale, les représentants des fédérations de parents d'élèves FCPE et Peep, de la Ligue de l'Enseignement, des syndicats FSU, Sgen-CFDT et Unsa-Éducation ainsi que les conseillers généraux, conseillers régionaux, maires et adjoints présents ont voté, à l'unanimité, un voeu par lequel ils jugent « inacceptables les annonces de suppressions de postes » récemment faites.

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 08 Janvier 2011 / Moselle Actualités

Rappelant qu'en l'état, l'académie de Nancy-Metz perdrait, sans compter les suppressions de 19 postes administratifs, 822 emplois, les membres du CDEN 57 ont rappelé : « Le département de la Moselle connaît les retraits les plus importants. [...] 112 postes sont retirés dans les écoles pour 484 élèves en moins ! Soit un poste supprimé pour 4 élèves en moins ! 60 postes devraient disparaître dans les collèges [...] pour une baisse de 304 élèves soit un poste supprimé pour 5 élèves en moins. » Réclamant que l'État revoie sa copie, les membres du CDEN ont affirmé : « Rien ne justifie une telle saignée, pas même l'argument démographique qui pourtant a si souvent servi. »