CGT : la sidé et l'automobile unis

Publié le 23/11/2011
Se réunir à Florange : tout une symbolique.
CGT : la sidé et l'automobile unis
CGT : la sidé et l'automobile unis
Se réunir à Florange : tout une symbolique.

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 23 Novembre 2011 / THI /

 

 

Philippe Martinez (au centre), le secrétaire général de la Fédération des travailleurs de la métallurgie CGT, a rassemblé hier après-midi à Florange une cinquantaine de syndicalistes de la sidérurgie et du secteur automobile de plusieurs sites français. Photo Pierre HECKLER

 

Se réunir à Florange : tout une symbolique. Dans le difficile contexte actuel, Philippe Martinez, le secrétaire général de la Fédération des travailleurs de la métallurgie CGT, a fait le déplacement de Paris pour rencontrer - hier après-midi - une cinquantaine de syndicalistes CGT des secteurs de la sidérurgie et de l'automobile. Des participants venus de la région, mais aussi du Nord de la France ou encore de Fos-sur-Mer.

« L'objectif est de tordre le cou à des idées toutes faites », martèle Philippe Martinez. Comme parler de crise automobile suite aux licenciements chez PSA. « C'est d'abord un problème de management d'entreprise. Les patrons ont une vision à court terme, c'est-à-dire les bénéfices du trimestre prochain. » Cette rencontre nationale a aussi permis de renforcer la solidarité, en vue notamment de la mobilisation européenne du 7 décembre. « La CGT, la CFDT et FO vont bloquer tous les portiers à Florange », précise Yves Fabbri, secrétaire général de la CGT.