Chômage partiel levé en janvier

Publié le 07/01/2010
Le comité d'entreprise extraordinaire d'ArcelorMittal à Florange a confirmé, de source syndicale, la suspension des deux journées de chômage partiel en janvier.
Chômage partiel levé en janvier
Chômage partiel levé en janvier
Le comité d'entreprise extraordinaire d'ArcelorMittal à Florange a confirmé, de source syndicale, la suspension des deux journées de chômage partiel en janvier.

© Le Républicain Lorrain, Jeudi le 07 Janvier 2010. / Lorraine / Société
« Pour l'instant, la direction ne parle que de lever les deux jours de chômage partiel de janvier », explique Jean-Luc Graetz, élu CGT au CE.
« Elle compte faire des points d'étape chaque mois en fonction de l'activité », ajoute Didier Coletti de la CFDT. Les six jours de chômage partiel programmés en février, mars et avril feront l'objet d'une information au fur et à mesure. Pour la CGT, « la direction entretient ce flou pour pouvoir se servir de ces mesures et flexibiliser au maximum les lignes de production ».
Un des points forts du CE concernait l'accord de gestion sur la réorganisation du centre des services partagés de comptabilité, que le groupe va délocaliser, d'ici le 30 juin, en Pologne et en Inde et qui entraînera le reclassement de 67 personnes de la plateforme comptable de Florange.
La CGT s'oppose à cette délocalisation et l'a désapprouvé au CE, les autres syndicats tout en condamnant la réorganisation, ne s'opposent pas au projet d'accord en y mettant les conditions pour que soit négocié au mieux le reclassement du personnel.
Une manifestation de la CFDT avait mis la pression mardi sur la direction, une deuxième à l'appel de la CGT, hier matin, à l'ouverture du CE, a mobilisé une trentaine d'employés de la plateforme, tous très inquiets du sort qui leur sera réservé après cette décision d'ArcelorMittal.