Conseil municipal : Chantal Barbacci démissionne

Publié le 23/02/2012
Conseillère municipale d'opposition depuis 2001, ex-élue à la Région, Chantal Barbacci a annoncé sa démission.
Conseil municipal : Chantal Barbacci démissionne
Conseil municipal : Chantal Barbacci démissionne
Conseillère municipale d'opposition depuis 2001, ex-élue à la Région, Chantal Barbacci a annoncé sa démission.

© Le Républicain Lorrain, Jeudi le 23 Février 2012 / FOR /

 

 

À 59 ans, Chantal Barbacci prend du recul politiquement. Photo archives Philippe RIEDINGER.

Chantal Barbacci vient de démissionner de son poste de conseillère municipale. Une décision surprenante à mi-mandat. Contactée par téléphone, la socialiste n'a pas souhaité commenter sa décision. Dans son entourage, on évoque des raisons personnelles. Mais c'est aussi sa perte de vitesse au sein du parti socialiste qui pourrait expliquer son choix. En effet, Chantal Barbacci a dû essuyer quelques déconvenues ces derniers mois.

Aux dernières élections régionales, gagnées par le PS, les instances lui ont préféré d'autres représentants. Alors même que la militante de Freyming-Merlebach, fille de sidérurgiste de la vallée de la Fensch, était conseillère régionale sortante et avait présidé une commission...

Et les prochaines législatives ne s'annonçaient pas mieux. Le candidat socialiste, Laurent Kalinowski, lui ayant préféré en suppléant, un homme plus jeune, issu aussi de Freyming-Merlebach, en la personne de Jean-Christophe Kinnel. Partisane de la parité, Chantal Barbacci a dû apprécier...

Le secrétaire de la section PS de Freyming-Merlebach semble en effet s'imposer au sein des socialistes merlebachois. Il vient également d'intégrer la direction de la fédération de Moselle du parti socialiste

Là aussi c'est un renversement de tendance puisque c'est Chantal Barbacci qui avait emmené la liste de gauche, en remplacement de Roland Metzinger, lors des dernières élections municipales, contre Pierre Lang.

Née à Metz, Chantal Barbacci vit depuis trente ans dans le Bassin houiller. Après un parcours au sein de l'Éducation nationale comme maître auxiliaire, elle a travaillé au centre de ressources et de documentation sociale pendant 14 ans.

Politiquement, elle s'était engagée aux côtés de Roland Metzinger lors des municipales de 2001 et des législatives. Chantal Barbacci s'est aussi investie syndicalement à la CGT puis à la CFDT.

Son remplaçant au conseil municipal sera Jean-Guy Stinnen.

B.B.