Débrayage chez Safe automotive

Publié le 02/03/2010
Les ouvriers des chaînes de production de Safe automotive ont répondu massivement, hier, à l'appel à la grève lancé par l'intersyndicale CGT-CFDT.
Débrayage chez Safe automotive
Débrayage chez Safe automotive
Les ouvriers des chaînes de production de Safe automotive ont répondu massivement, hier, à l'appel à la grève lancé par l'intersyndicale CGT-CFDT.

Le Républicain Lorrain, Mardi le 02 Mars 2010. / Metz / Actualité
 

 

 Les ouvriers des chaînes de production de Safe automotive à Hagondange ont débrayé durant toute la journée d'hier. Selon l'intersyndicale CGT-CFDT, 90 % des ouvriers des ateliers de ce fabriquant, spécialisé dans la production de pièces pour l'automobile, ont répondu à l'appel pour revendiquer des augmentations de salaires. « Au cours d'une réunion, la semaine passée, nous avons appris qu'il y aurait 0 % d'augmentation générale et 0 % d'augmentation individuelle pour l'année 2010, souligne Claude Lallier, délégué syndical CGT. Nous avons sollicité la direction sur ce point. »
Et de renchérir : « Aucune installation ne tourne ce matin sur la production. Pour les suites du mouvement, ça dépendra si les choses bougent ou non et aussi des souhaits des salariés. Nous, les syndicats, ne sommes que les porte-paroles des ouvriers. Notre priorité est de faire en sorte que les choses avancent et que l'on retourne rapidement autour de la table des négociations. »
Des propos vivement approuvés par Jacques Lenoir, délégué CFDT. Hier, en fin d'après-midi, les salariés grèvistes ont décidé de la poursuite du mouvement. Contactée à plusieurs reprises, la direction s'est refusée à toute déclaration ou prise de position.


 

D.-A.D.