Egerland : poursuite de la grève

Publié le 19/01/2011
Les salariés poursuivent leur piquet de grève devant l'entreprise. Photo Philippe RIEDINGER
Egerland : poursuite de la grève
Egerland : poursuite de la grève
Les salariés poursuivent leur piquet de grève devant l'entreprise. Photo Philippe RIEDINGER

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 19 Janvier 2011 / FOR /

 

La grève se poursuit chez Egerland France. Le mouvement social a débuté lundi matin à la plateforme automobile de stockage (RL du 18 janvier), située sur le site de l'ancienne cokerie de Marienau. Une partie des salariés est en grève, et bloque l'entrée et la sortie des camions voulant décharger ou emmener les voitures stockées sur la plateforme. « Mais les véhicules à l'unité peuvent sortir », insistent les grévistes.

Les délégués de l'intersyndicale CFDT, CGT et CFTC ont rencontré à plusieurs reprises le gérant d'Egerland France, filiale du groupe STVA, pour faire aboutir les revendications des salariés. Ils réclament notamment une augmentation de salaire de 70 EUR net et un treizième mois.

Lundi, les négociations avec la direction n'ont pas abouti. Hier, les grévistes ont donc reconduit leur piquet de grève devant l'entreprise pendant que leurs délégués syndicaux repartaient négocier avec le gérant.

« Nous attendons ses propositions, annonçait dans l'après-midi le délégué CFDT, suspendu à son téléphone, la direction veut chiffrer le coût des augmentations salariales. Le gérant doit nous rappeler ce soir (NDLR : hier) ou demain matin. »

Les grévistes, déterminés, se disent prêts à poursuivre leur mouvement jusqu'à l'aboutissement de leurs revendications.

Les salariés d'Egerland ont été soutenus durant ces deux derniers jours par des syndicalistes extérieurs, notamment la CGT de la régie de transports de Forbach.