EN ATTENDANT LE 13 JUIN : TOUR DE CHAUFFE SYNDICAL

Publié le 27/05/2009
Les syndicats ont lancé hier quelques actions ponctuelles dans les entreprises, les services publics, à la SNCF afin de préparer le prochain grand rendez-vous social dans la rue le 13 juin.
EN ATTENDANT LE 13 JUIN : TOUR DE CHAUFFE SYNDICAL
EN ATTENDANT LE 13 JUIN : TOUR DE CHAUFFE SYNDICAL
Les syndicats ont lancé hier quelques actions ponctuelles dans les entreprises, les services publics, à la SNCF afin de préparer le prochain grand rendez-vous social dans la rue le 13 juin.

Le but de cette journée d’actions ciblées était de rester visible pour les salariés. Et démontrer qu’on peut agir autrement qu’à travers des manifestations. L’objectif recherché n’était pas d’être forcément nombreux

Dominique Marchal, secrétaire départemental de la CFDT Moselle était dans la délégation d’une quarantaine de militants de l’intersyndicale CFDT-CFTC-CGT-CFE/CGC-FSU-Solidaires, UNSA qui a mené une spectaculaire opération coup-de-poing hier matin à Metz. Venus occuper les locaux de la préfecture de région quelques instants, les militants ont été fermement repoussés vers l’extérieur par le service d’ordre. C’était une de ces manifestations organisées hier par les syndicats locaux, les unions départementales afin de maintenir la pression sur le gouvernement avant de remettre ça, dans la rue, lors du prochain rendez-vous du 13 juin. Un petit tour de chauffe syndical qui s’est surtout traduit par des distributions de tracts comme ce fut le cas aux Impôts à Metz et des appels à la grève souvent faiblement suivis chez les cheminots de la SNCF ou encore dans les écoles.
SNCF à Metz : Les cheminots CGT-SUD-UNSA ont appelé à la grève qui a finalement été peu suivie (entre 15 et 20 % parmi le personnel fret, plus de 10 % chez le personnel d’exploitation de l’établissement voyageurs de la région Nancy-Metz). Une cinquantaine de cheminots CGT ont traversé en cortège et sous escorte policière les rues de Metz vers la préfecture où ils ont remis une motion au préfet. «
La restructuration à la SNCF a déjà fait perdre plus de 2 000 emplois depuis l’an 2000. Et on en perdra autant d’ici 2012 » expliquent les délégués GCT Patrice Rougel et David Donnez.
Ascométal : A Hagondange, le personnel a débrayé à l’aciérie d’Ascométal à l’appel de l’intersyndicale. Un mouvement suivi aux postes de nuit et du matin. Une centaine de salariés et de militants syndicaux ont manifesté au carrefour, devant l’usine, en distribuant des tracts avant de pique-niquer sur place.
Continental Sarreguemines : Un rassemblement d’une centaine de manifestants s’est déroulé, hier matin, devant l’usine Continental, sans aucun salarié du site. Parmi eux, se trouvait une dizaine de délégués de l’usine Johnson Controls qui doit cesser son activité à Sarreguemines et dont le personnel est actuellement au chômage partiel, ainsi que des représentants d’une quinzaine de sociétés de la zone industrielle.
Bassin houiller : Petite action du côté du centre de tri postal de Freyming-Merlebach et déplacement d’une délégation de TPF (Total Petrochemicals France) de la plate-forme chimique à la mairie de Saint-Avold.
Impôts dans les Vosges : Des centres des impôts étaient fermés hier à Vittel et Neufchâtel.
B. K.
Publié le 27/05/2009 - Région