Facteurs en grève : protocole d'accord signé

Publié le 03/09/2010
Une partie des facteurs du centre postal de Fameck était hier en grève. Objectif : dénoncer les mesures entrant en vigueur le 19 octobre. Syndicats et direction ont finalement signé un protocole d'accord à 14 h.
Facteurs en grève : protocole d'accord signé
Facteurs en grève : protocole d'accord signé
Une partie des facteurs du centre postal de Fameck était hier en grève. Objectif : dénoncer les mesures entrant en vigueur le 19 octobre. Syndicats et direction ont finalement signé un protocole d'accord à 14 h.

Le Républicain Lorrain, Vendredi le 03 Septembre 2010 / THI /
 

 

Les délégués syndicaux ont rencontré en début de matinée le chef de centre, Patrick Orain. Après plusieurs heures de discussions, les deux parties ont signé un protocole d'accord. Photo RL

Départs en retraite non remplacés, suppression de tournées, non-renouvellement de CDD... Les réorganisations annoncées par La Poste dès le 19 octobre, font grogner les agents de la plate-forme de Fameck, couvrant aussi les communes de Florange, Uckange, Serémange... Après Metz, les facteurs étaient hier en grève.

À 7 h, entre 35 % - selon la direction régionale - et 65 % des effectifs de la distribution - selon les syndicats - ont suivi le mouvement. Un mouvement qui n'aura duré que quelques heures puisque syndicats et direction sont parvenus à un protocole d'accord en début d'après-midi.

Vers 9 h, les délégués syndicaux ont rencontré le chef de centre, Patrick Orain, qui a pris ses fonctions il y a six mois. Au chapitre des revendications, les syndicalistes dénoncent les conditions de travail à cause « des réorganisations permanentes et des suppressions de postes », comme le souligne Frédéric Retourney de la CGT. « Trois tournées ont été annulées pour les établissements de Fameck et d'Amnéville, dont une à Fameck », ajoute Frédéric Pariset de la CFDT.

Du coup, certains facteurs se voient assumer une charge de travail supplémentaire. « On passe plus de temps sur notre vélo. Notre amplitude horaire est normalement de 6h21 par jour, mais la réorganisation nous fait travailler une heure de plus  quotidiennement », confirme Chantal Michel, de FO.

Distribution perturbée

Les agents postaux pointent du doigt également la baisse de qualité. « Il y a un impact sur la population, qui perd ses repères. Car, sur certains secteurs, ce n'est jamais le même facteur qui passe », déplore Chantal Michel. « Sans compter que nous devons remplacer nous-mêmes les collègues », ajoute Frédéric Retourney. « Du coup, le passage est de plus en plus tardif en journée », renchérit Jean-Luc Cordel de Sud. « Si ça continue on va distribuer le courrier un jour sur deux ! », poursuit Frédéric Pariset.

Du côté de la direction régionale, on parle plutôt de « réorganisation de tournées, qui sont soit allongées soit raccourcies ». Autre point au coeur des négociations : les prévisions de La Poste concernant la charge de travail. « Une baisse de 11 % est envisagée dans les deux ans. Donc les mesures ont été prises par rapport à ce chiffre. Alors que sur les six premiers mois de l'année la diminution n'est que de 6 % », martèlent Frédéric Retourney et Frédéric Pariset. « Mais le facteur ne voit pas la baisse d'activités dans sa sacoche ! », termine Jean-Luc Cordel.

Négociationset accord

« Les négociations ont porté leurs fruits », se réjouit-on du côté de la direction. En effet, les syndicats ont obtenu gain de cause de manière générale pour la plate-forme de Fameck. « Le personnel aura deux journées de compensation, suite aux bouleversements de la réforme. Les facteurs auront également un samedi de libre toutes les douze semaines », détaille Frédéric Retourney.

En période tendue, les agents assureront uniquement leur tournée. Ils prendront en charge un secteur supplémentaire lorsque le trafic sera plus faible.

« Et en cas d'absence inopinée d'un collègue, le remplacement est limité à douze jours par an, et pas plus de deux jours consécutifs », rapporte le syndicaliste de la CGT.

Le travail va donc pouvoir reprendre ce matin.

Et bonne nouvelle pour 2011 : la direction régionale annonce des recrutements en CDI.