Florange ArcelorMittal : nouveau blocage

Publié le 18/10/2012
« Nous n'accepterons jamais la décision de fermeture de la filière liquide ! Jusqu'au 30 novembre, il y a encore un projet industriel possible, même si l'espoir est mince. N'anticipons pas l'arrêt définitif ! »
Florange ArcelorMittal : nouveau blocage
Florange ArcelorMittal : nouveau blocage
« Nous n'accepterons jamais la décision de fermeture de la filière liquide ! Jusqu'au 30 novembre, il y a encore un projet industriel possible, même si l'espoir est mince. N'anticipons pas l'arrêt définitif ! »

© L'Est Républicain, Jeudi le 18 Octobre 2012 / Région Lorraine + Républicain Lorrain

 

Quinze jours après l'annonce de la fermeture des hauts fourneaux de Hayange par Mittal, ni la résignation d'une partie des salariés ni les pressions d'une direction renouvelée ne démobilisent les militants CGT.

Sur un scénario désormais bien rodé, une vingtaine de syndicalistes a, hier matin, pris le contrôle du train à chaud et bloqué le laminage des brames pour la journée.

« Nous sommes condamnés à ce type d'action pour nous faire entendre », assume Jean Mangin.

Des actions de blocage ciblées et coûteuses, visiblement de moins en moins supportées par la direction, mais qui restent l'occasion d'échanges entre les syndicalistes et la base.

Si, depuis une semaine, la CGT est en première ligne de ces actions coup-de-poing, l'intersyndicale CGT-CFDT-FO sera ressoudée dès aujourd'hui dans une action commune soutenue par Bernard Lavilliers, attendu sur le site de Florange, en fin d'après-midi.