Gandrange : reprise du travail au laminoir

Publié le 24/02/2010
Le mouvement de grève entamé au laminoir à couronnes et barre (LCB) d'ArcelorMittal, à Gandrange, s'est achevé hier en fin d'après-midi.
Gandrange : reprise du travail au laminoir
Gandrange : reprise du travail au laminoir
Le mouvement de grève entamé au laminoir à couronnes et barre (LCB) d'ArcelorMittal, à Gandrange, s'est achevé hier en fin d'après-midi.

Le Républicain Lorrain, Mercredi le 24 Février 2010. / Lorraine / Société 
 

 
Cette action avait débuté le 18 février par des débrayages de deux heures à l'appel de la CGT-CFDT-CFE/CGC dans le cadre des négociations salariales. Elle s'est poursuivie sous l'impulsion de la CGT le vendredi 19 et le lundi 22, car les propositions de la direction ne satisfaisaient pas les salariés. ArcelorMittal proposait, comme pour l'ensemble de ses sites en France, une augmentation de 1 % payée en deux fois, une prime de 200 € versée en mars et 0,8 % d'augmentations individuelles. « Le compte n'y était pas », pour la CGT alors que CFDT et CFE/CGC jugeaient globalement ces propositions insuffisantes. La grève s'est prolongée, hier, à Gandrange. Le LCB est resté à l'arrêt une bonne partie de la journée, de nouvelles discussions syndicats-direction achoppaient sur le paiement des journées de grève. Finalement, vers 17 h, un accord a pu être trouvé et le travail a aussitôt repris. En attendant, l'accord salarial n'est pas encore signé et les partenaires sociaux ont jusqu'à ce soir pour le faire. S'ils ne signaient pas, seules les augmentations individuelles de 0,8 % seraient maintenues.